En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 7

Publié le Mardi 24 janvier 2017


La Trinité dans sa gloire. Miniature de Jean Fouquet, heures d'Etienne Chevalier , heures de la Vierge, vers 1445, Chantilly, musée Condé

 Jean Fouquet veut montrer la parfaite unité des trois personnes de la Trinité. Elles sont représentées de manière identique. Seul le geste du bras qui descend plus ou moins le long du corps détermine une diagonale qui rompt avec la régularité des autres lignes. Le décor est très riches et les personnages sont dépouillés. La pureté du blanc de leur vêtement impose l’idée d’Eternité ; la Vierge Marie est aussi vêtue de blanc. Les quatre évangélistes représentés par leur quatre symboles, ange , lion,, aigle et taureau, ont pour mission d’annoncer la Parole de Dieu qui unit Dieu et les hommes et les hommes entre eux, comme Dieu est un avec le Fils et l’Esprit.

 

Les hommes de la terre sont rejetés dans la pénombre, ils sont en marche vers la Trinité lumineuse. l’amour de Jésus sera ce qui rassemble et qui unit. Cette unité est un don, lié à la nature même de la révélation qui atteste la parfaite unité entre Dieu et Jésus dans le lien de l'Esprit. Et le lien étroit qui unit les disciples est manifesté par la présence divine de Dieu dans la présence de Jésus par son Esprit. Prier pour l’unité des chrétiens c’est prier pour que le don de la révélation de Dieu parfaitement uni à son Fils soit reçu et partagé par les croyants, conduits par l'Esprit.



Le texte biblique

 Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi.

Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN :

 moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.

 Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.

 Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé.

 Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

 

 

Jn 17, 20-26 



Commentaires

La réconciliation entre Dieu et l’humanité est le point central de notre foi chrétienne. Paul a la certitude que l’amour du Christ nous presse d’inscrire la réconciliation de Dieu dans toutes les dimensions de notre vie. De ce fait, nous sommes portés aujourd’hui à examiner en conscience la question de nos divisions.

 

Comme l’histoire de Joseph le montre, Dieu accorde toujours la grâce nécessaire à la guérison de relations brisées.

De grands réformateurs, tels que Martin Luther, Ulrich Zwingli et Jean Calvin, de même qu’Ignace de Loyola, François de Sales et Charles Borromée du côté catholiques, ont tenté d’apporter un renouveau dans l’Église d’Occident.

 

Mais ce qui aurait dû être une expérience de la grâce divine a été corrompu par le péché humain, devenant ainsi l’histoire de la déchirure de l’unité du peuple de Dieu.

 

Aggravées par le péché et la guerre, l’hostilité et la suspicion mutuelles ont augmenté au cours des siècles.

Devenir ministre de réconciliation signifie, entre autres, travailler pour que soient franchies les barrières séparant les chrétiens. De nos jours, de nombreuses Églises chrétiennes travaillent ensemble dans la confiance et le respect réciproques. À cet égard, le dialogue entre la Fédération luthérienne mondiale et la Conférence mennonite mondiale est un bon exemple de réconciliation œcuménique. Après la publication d’un rapport de dialogue témoignant des progrès réalisés – Guérir les mémoires : se réconcilier en Christ –, les deux organisations se sont retrouvées en 2010 pour une célébration pénitentielle suivie d’autres rencontres de réconciliation à travers toute l’Allemagne et dans divers autres pays.

 

***

 

Prière

 

 

Dieu de bonté, nous te rendons grâce car en Christ, tu nous réconcilies et tu réconcilies le monde entier avec toi. Affermis-nous ainsi que nos communautés et nos Églises dans notre ministère de réconciliation. Guéris nos cœurs et aide-nous à répandre ta paix. « Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie ». Nous t’en prions au nom de Jésus Christ, par la puissance du Saint-Esprit. Amen. 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 14 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés