En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

La visitation

Publié le Mercredi 31 mai 2017


Fra Angelico, 1400-1455, la Visitation, prédelle du retable de l’annonciation de Cortone, 1433 - 1434 , musee diocésain de Cortone

 

Cette peinture est un détail de la prédelle d'un retable peint par Fra Angelico pour une chapelle de l'église destinée au riche marchand d'étoffes Giovanni du Cola di Cecco. 

Le tableau principal représente l’annonciation et sur la prédelle on trouve différents épisodes de la vie de Marie ainsi que deux scènes de la vie de saint Dominique.

 

Ici nous regardons la scène de la Visitation. Marie et Elisabeth sont seules près d’un mur ombragé. Elles occupent la partie principale. Elles s’accueillent l’une l’autre, leurs bras tendus se croisent. Elisabeth, plus âgée, est vêtue d’une robe noire et un superbe voile blanc cache ses cheveux.

Marie, plus jeune, porte une robe rouge, couleur conventionnelle pour marquer sa royauté temporelle, et un manteau bleu indiquant son étroite participation au mystère de la nature divine.

Ses cheveux blonds sont coiffés en de belles tresses. Les deux femmes sont auréolées. Leur rencontre est empreinte de douceur, de respect, d’amitié et de joie.

 

On aperçoit au loin le lac de Trasimène. Une femme monte sur la colline, elle est fort sérieuse. Et dans l’embrasure de la porte, la servante épie discrètement l’entrevue des deux femmes.



Le texte biblique

 Voici le Dieu qui me sauve : j’ai confiance, je n’ai plus de crainte. Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ; il est pour moi le salut.

 Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut.

Ce jour-là, vous direz : « Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! » Redites-le : « Sublime est son nom ! »

 Jouez pour le Seigneur, il montre sa magnificence, et toute la terre le sait.

 Jubilez, criez de joie, habitants de Sion, car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël !

Is 12, 2-6



Commentaires

Ce cantique d’Isaïe est introduit par l’annonce d’une action de grâces pour le temps où doit éclater le salut, sujet du livre d’Isaïe ; le prophète relit l’histoire d’Israël, comme une succession du châtiment pour son infidélité puis de la consolation et du salut. Mais toujours l’amour de Dieu accompagne l’histoire de son peuple.

 

Le chant commence par une affirmation de confiance, suivie par l’action de grâces.

l’auteur s’exprime à la première personne en sorte que nous pouvons facilement, chacun, faire nôtre ce chant.

L’invitation s’adresse aux habitants de Sion, mais elle s’élargit aux autres peuples et à toute la terre.

La confiance, c’est l’absence de crainte, c’est la foi dans la joie.

Les hauts faits de Dieu évoquent l’exode, la sortie d’Egypte et le nouvel exode que le Seigneur fera faire à l’humanité. Dieu fera passer de la mort à la vie en un chemin vers lui, de l’exode de son peuple à l'exode de tous les êtres humains. Les chrétiens y voient le salut donné par le Christ.

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés