En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Vous êtes des sujets de la grâce de Dieu

Publié le Mercredi 25 octobre 2017


Jugement dernier, det, Heures de Jean de Montauban , vers 1440, Bibliothèque Nationale de France

 

La résurrection des morts est représentée dans la marge et dans la miniature principale en dessous du Christ juge ; toute idée de cortège ordonné des élus et des damnés a disparu au profit d’une mêlée dans laquelle les anges et les démons combattent pour s’emparer des ressuscités.

 On croirait assister à la lutte des anges et des démons pour la possession des âmes, ainsi qu’on la représente dans les scènes dde trépas individuel, par exemple dans les célèbres Heures de Rohan, un peu antérieures et dont l’enlumineur s’est inspiré.

 Ressuscités et démons luttent entre eux . Mais les petits diables noirs sont collés au sol, tandis que les ressuscités s’élèvent vers le Christ, sans entrave, rejoindre les élus dans le ciel. Le péché ne les atteint plus.

 Le Christ immense tient dans sa bouche une grande épée, il est le Juge qui donne sa justice à tous.



Le texte biblique

 


 Il ne faut donc pas que le péché règne dans votre corps mortel et vous fasse obéir à ses désirs.

Ne présentez pas au péché les membres de votre corps comme des armes au service de l’injustice ; au contraire, présentez-vous à Dieu comme des vivants revenus d’entre les morts, présentez à Dieu vos membres comme des armes au service de la justice.

Car le péché n’aura plus de pouvoir sur vous : en effet, vous n’êtes plus sujets de la Loi, vous êtes sujets de la grâce de Dieu.

 Alors ? Puisque nous ne sommes pas soumis à la Loi mais à la grâce, allons-nous commettre le péché ? Pas du tout.

 Ne le savez-vous pas ? Celui à qui vous vous présentez comme esclaves pour lui obéir, c’est de celui-là, à qui vous obéissez, que vous êtes esclaves : soit du péché, qui mène à la mort, soit de l’obéissance à Dieu, qui mène à la justice.

 Mais rendons grâce à Dieu : vous qui étiez esclaves du péché, vous avez maintenant obéi de tout votre cœur au modèle présenté par l’enseignement qui vous a été transmis.

 Libérés du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice.

 


Rm 6, 12-18



Commentaires

Paul explique ici les liens entre la mort et la vie et appelle les chrétiens de Rome à vivre leur nouvelle vie de baptisés, en mourant au péché et en vivant dans le Christ. Ils sont invités à manifester par leur comportement que le péché ne règne plus sur eux.

 Le péché et la justice semblent placés face à face, mais par le Christ, le péché a été vaincu et Paul affirme que « le péché n’aura plus aucun pouvoir sur vous ». Les baptisés ont changé de maître, changé de règne !

 Par le baptême les chrétiens ont abandonné le régime de la Loi pour celui de la grâce ; ils échappent au pouvoir du péché.

Comment se fait-il alors qu'ils sont tentés de retomber dans leur ancien péché ? La question ne devrait plus se poser, le règne du péché est aboli : « vous êtes devenus esclaves de la justice ». Paul n’hésite pas à utiliser un vocabulaire très violent, qui évoque le combat à mener chaque jour.

 Les chrétiens ont été baptisés et ont été plongés dans la mort du Christ pour marcher avec lui dans la vie nouvelle et cette marche a commencé  dès maintenant. La vie de ressuscité a commencé dès aujourd’hui.

Comment poursuivre cette marche, cet élan ? Paul propose deux moyens : Se rendre libres par rapport à tout ce qui entrave, notamment la Loi qui pousse à des performances personnelles et au mépris voire à l’exclusion des autres. Servir la justice qui nous ajuste au quotidien à la volonté de Dieu, à l’accueil et au pardon.

Partagez cette page :

Méditations récentes

Manger la parole
Manger la parole
Publié mardi
La Transfiguration
La Transfiguration
Publié il y a 8 jours
Jérémie appelle à la conversion
Jérémie appelle à la conversion
Publié le Lundi 27 juillet 2020
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié le Mardi 21 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés