En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Gouverner avec sagesse

Publié le Mercredi 15 novembre 2017


Vitrail de la sagesse de Salomon, 1531, Jean Chastellain, église saint Gervais saint Protais, Paris, musée du Louvre

Chef d’œuvre du maniérisme anversois, ce vitrail est réalisé par le peintre verrier Jean Chastellin d’après un carton de Noël Bellemare. Cette verrière constitue l’apogée du maniérisme anversois à Parie, un mouvement incarné par le peintre Jan de Beer.

Dans ces œuvres les personnages sont sans cesse en mouvement, les postures sont contournées au sein d’un décor architectural riche et exubérant.

Noël Bellemare s’installe à Paris dans les années 1540. Il est à la fois peintre de panneaux, enlumineur et il produit de nombreux cartons de vitraux et de tapisseries.

Jean Chastellain est un peintre verrier parisien déjà reconnu ( st Merry, St Germain l’Auxerrois, st Etienne du Mont, Fontainebleau)

Dans ce vitrail de la Sagesse de Salomon, il fait preuve d’une grande virtuosité technique, illustrant la sagesse de Salomon.

Dans l’ajour gauche est représenté le sacrifice et le songe de Gabaon (2 R 3,4-15) où le roi apparaît jeune. Il dialogue avec le Seigneur et lui demande « intelligence pour exercer la justice » . Puis c’est l’illustration du jugement de Salomon, qui révèle laquelle des deux femmes aime réellement l'enfant ; et dans l’ajour droit il est représenté en vieillard accueillant la reine de Saba



Le texte biblique

 Écoutez donc, ô rois, et comprenez ; instruisez-vous, juges de toute la terre.

 Soyez attentifs, vous qui dominez les foules, qui vous vantez de la multitude de vos peuples.

Car la domination vous a été donnée par le Seigneur, et le pouvoir, par le Très-Haut, lui qui examinera votre conduite et scrutera vos intentions.

En effet, vous êtes les ministres de sa royauté ; si donc vous n’avez pas rendu la justice avec droiture, ni observé la Loi, ni vécu selon les intentions de Dieu,

il fondra sur vous, terrifiant et rapide, car un jugement implacable s’exerce sur les grands ;

 au petit, par pitié, on pardonne, mais les puissants seront jugés avec puissance.

Le Maître de l’univers ne reculera devant personne, la grandeur ne lui en impose pas ; car les petits comme les grands, c’est lui qui les a faits : il prend soin de tous pareillement.

 Les puissants seront soumis à une enquête rigoureuse.

C’est donc pour vous, souverains, que je parle, afin que vous appreniez la sagesse et que vous évitiez la chute,

 car ceux qui observent saintement les lois saintes seront reconnus saints, et ceux qui s’en instruisent y trouveront leur défense.

Recherchez mes paroles, désirez-les ; elles feront votre éducation.

 


Sagesse 6,1-11



Commentaires

L’auteur du Livre de la Sagesse, appartient à la communauté juive d’Alexandrie, bien informé de la culture contemporaine et engagé à démontrer l’importance des principes du judaïsme pour les futurs maîtres intellectuels de son peuple .

L’auteur s’adresse aux gouvernants, aux rois dont la juridiction s’étend à toute la terre.

Il les exhorte en une péroraison morale sur le thème du jugement eschatologique.

S’agit-il d’un traité sur la royauté ? En fait l’enseignement s’adresse à ceux qui auront à prendre des responsabilités dans la cité de demain,

Que les gouvernants deviennent des sages pour gouverner et rendre justice, comme cela est exprimé dans le premier livre des Rois :

 Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu’il sache gouverner ton peuple et discerner le bien et le mal ; sans cela, comment gouverner ton peuple, qui est si important ? »

Cette demande de Salomon plut au Seigneur, qui lui dit :

« Puisque c’est cela que tu as demandé, et non pas de longs jours, ni la richesse, ni la mort de tes ennemis, mais puisque tu as demandé le discernement, l’art d’être attentif et de gouverner,

je fais ce que tu as demandé : je te donne un cœur intelligent et sage, tel que personne n’en a eu avant toi et que personne n’en aura après toi. (1R3,9-12)

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés