En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Des femmes qui "portent" la Bonne Nouvelle à annoncer (6)

Publié le Jeudi 3 janvier 2019


Psautier Marie-Madeleine annonçant le tombeau vide / la Résurrection aux disciples, Psautier de Saint-Alban, 1120 BNF

Madeleine, l’apôtre des apôtres


Jésus ressuscité appelle Marie Madeleine par son nom. C'est alors que Marie son maître après la recherche folle qu’elle vient de faire. Mais Jésus refuse ce retour à une relation terrestre qu'elle voudrait tant prolonger : « ne me retiens pas ». Jésus selon la chair n’est plus accessible. Après la Résurrection, les yeux de la chair sont impuissants à le voir et à le reconnaître ; la quête de Jésus, l'amour qui pousse vers lui ne disparaissent pas : ils se vivent autrement.

Alors Jésus donne à Madeleine la mission d’aller vers « ses frères », c’est à dire les disciples de Jésus devenus frères, car fils d’un même Père.

Elle devient la première apôtre chrétienne, la première « chargée d'annoncer », « l’apôtre des apôtres » comme le dira st Thomas d’Aquin.



Le texte biblique

Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître.

Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »

Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

Jn 20,16-18



Commentaires

L'Évangéliste rapporte ici une recommandation affirmative. Et d'abord il montre la recommandation, puis la promptitude de Marie à obéir. Il dit donc : Mais va vers tes frères, à savoir les Apôtres, qui sont ses frères par conformité de nature - il dut en tout être assimilé à ses frères-, et par l'adoption de la grâce car ils sont fils adoptifs du Père dont lui-même est le Fils par nature - J'annoncerai ton nom à mes frères.

Il faut ici noter le triple privilège qui fut octroyé à Madeleine. D'abord un privilège prophétique, car elle a mérité de voir les anges ; le prophète, en effet, est l'intermédiaire entre les anges et le peuple. Ensuite, elle est au-dessus des anges, du fait qu'elle voit le Christ sur lequel les anges désirent se pencher. Enfin elle a reçu un rôle apostolique ; bien plus, elle est devenue apôtre des Apôtres en ceci qu'il lui fut confié d'annoncer aux disciples la Résurrection du Seigneur pour que, de même qu'une femme apporta au premier homme des paroles de mort, ainsi aussi une femme annonce la première à des hommes les paroles de vie.

Et dis-leur : je monte vers mon Père et votre père -Je m'en vais vers celui qui m'a envoyé. - Celui qui est descendu est le même que celui qui est monté au-dessus de tous les deux [..]

On voit ensuite la promptitude de l'obéissance de Marie lorsque l'Évangéliste dit : Marie-Madeleine vint annoncer aux disciples : « j'ai vu le Seigneur et voilà ce qu'il m'a dit. », elle vint, du lieu où était l'espace du jardin devant la pierre du tombeau, annoncer aux disciples - J'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis - Ce que j'ai entendu du Seigneur Dieu des armées, du Dieu d'Israël, je vous l'ai annoncé.

Saint Thomas d'Aquin , In Ioannem Evangelistam Expositio, v. XX, L. III, 6 )

Partagez cette page :

Méditations récentes

Le passage de la Pâque
Le passage de la Pâque
Publié vendredi
L’annonce de la Bonne Nouvelle
L’annonce de la Bonne Nouvelle
Publié il y a 12 jours
La tempête
La tempête
Publié le Mardi 2 juillet 2019
Les piliers de l'Eglise
Les piliers de l'Eglise
Publié le Samedi 29 juin 2019
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés