En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2019 (2)

Publié le Vendredi 18 janvier 2019


Suovetaurile, sarcophage, vers 48 ap JC,. musée du Louvre

Que le droit jaillisse comme les eaux  (Am 5,24)

Dans la Rome antique, le suovetaurile désignait un sacrifice de purification, où l'on immolait trois victimes mâles, un porc (sus), un mouton (ovis) et un taureau (taurus) à Mars afin de bénir et de purifier la terre.

C'était un des rites traditionnels les plus sacrés de la religion romaine .

Le fidèle s’approchait de l’autel, tête couverte, et répétait les formules de la prière lues par un prêtre afin de ne pas faire d’erreur, et la,prière se terminait par un geste d’adoration et une prosternation. Le fidèle pouvait aussi faire des vœux que l’on pouvait écrire sur une tablette.

Les animaux à immoler, sans tache, étaient ornées de bandelettes. Les participants au sacrifice portaient des couronnes de laurier

Si la divinité n'était pas apaisée, le propriétaire devait refaire le sacrifice en disant :

« Mars notre père, si quelque chose t'a déplu dans ce sacrifice des trois jeunes victimes, accepte en expiation ces trois autres ».

Méditation

Dans la prophétie d’Amos, Dieu rejette le culte de ceux qui négligent la justice et voudraient pourtant que le « droit jaillisse comme les eaux, et la justice comme un torrent intarissable »(5,24)

Amos insiste sur le lien absolu qui doit exister entre le culte et les actions menées selon la justice.

Lorsque les chrétiens travaillent ensemble à écouter le cri des pauvres et des opprimés, ils croissent en communion les uns avec les autres, et avec le Dieu Trinité.

 

 

 



Le texte biblique

Quand vous me présentez des holocaustes et des offrandes, je ne les accueille pas ; vos sacrifices de bêtes grasses, je ne les regarde même pas.

 Éloignez de moi le tapage de vos cantiques ; que je n’entende pas la musique de vos harpes.

 Mais que le droit jaillisse comme une source ; la justice, comme un torrent qui ne tarit jamais !

 Des sacrifices et des offrandes, m’en avez vous apporté pendant quarante ans au désert, maison d’Israël ?

Am 5,22-24

 



Commentaires

prions :

Dieu de la veuve, de l’orphelin et de l’étranger,

tu nous a montré le chemin de la justice.

Aide-nous à suivre tes voies en pratiquant la justice comme pour te rendre un culte.

Puisque nous sommes chrétiens ensemble, fais nous te célébrer

non seulement dans nos cœurs et nos esprits, mais aussi à travers nos actes.

Que l’Esprit Saint nous aide et nous conduise à travailler

pour la justice, où que nous soyons,

afin que beaucoup de personnes soient fortifiées par ce que nous faisons.

Nous te le demandons au nom de Jésus.

Amen

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés