En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2019 (4)

Publié le Dimanche 20 janvier 2019


Arbre de Jessé, livre de chasse de Phébus, manuscrit, fin 15e, Arsenal,

 

Le Seigneur est bienveillant et miséricordieux (Ps 144,8 )

L’arbre de Jessé est un motif fréquent dans l’art chrétien du 12 au 15e s. Il schématise la généalogie de Jésus à partir de Jessé, le père du roi David.

L’origine de l’iconographie remonte à la formule du livre du prophète Isaïe « Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur » (Is 11,1-2). ainsi les artistes combinent cette phrase avec la généalogie du Christ telle qu’elle apparaît dans l’Evangile de Matthieu, ou dans l’évangile de Luc.

Jessé, à la base, représenté couché ou assis. Ici dans le livre de chasse de Gaston Fébus, Jessé somnole assis en chaire. Il trône pour mieux signifier l’ascendance royale du Christ. Les noms des ancêtres bibliques de la généalogie du Christ est inscrit sur la corolle d’où ils émergent, en buste les deux plus proches, et les plus importants étant Noé, le grand ancêtre (et "inventeur" de la vigne) et David (le roi modèle par excellence).

De Jessé sort un arbre dont les branches portent les représentations des ancêtres supposés de Jésus, notamment David avec sa harpe jusqu’à Marie. Au-dessus de Jésus souvent une colombe représente l’Esprit Saint.

Au 15e la représentation de l’arbre de Jessé se développe sur les vitraux, chœur des cathédrales ou dans les chapelles mariales.

Méditation

« Le Seigneur est bon pour tous, plein de tendresse pour toutes ses œuvres » disait le psalmiste, proclamant ainsi que l’amour de Dieu dépasse les frontières de l’ethnie, de la culture, de la race et même de la religion. Le récit de la généalogie de Jésus dans l’évangile de Matthieu reflète cette vaste perspective.

Alors que les cultures anciennes considéraient souvent les femmes comme inférieures ou comme la propriété de leurs pères ou de leurs maris, Matthieu nomme quatre femmes parmi les ancêtres de Jésus, dont deux, Ruth et Rahab, étaient païennes. Trois autres ascendants de la liste étaient connus pour leur état de péché, notamment David qui avait commis l’adultère. Le fait de les nommer dans la généalogie de Jésus et de les faire participer à l’histoire humaine de Dieu, revient à proclamer que Dieu tient compte de chacun dans son plan de salut, qu’il soit homme ou femme, juste ou pécheur, en dépit de son passé.

 



Le texte biblique

GENEALOGIE DE JESUS, CHRIST, fils de David, fils d’Abraham.

Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,

Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram,

Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,

Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,

 Jessé engendra le roi David. David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,

 Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,

Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias,

Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias,

Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias,

 Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.

Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel,

 Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor,

Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud,

Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob,

Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.

Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.

Mt 1,1-17



Commentaires

Prions

Dieu unique, Père, Fils et Esprit.

Nous te louons pour ton immense gloire manifestée dans toute la création.

Donne-nous un cœur ouvert.

Pour accueillir tous ceux qui connaissent des discriminations.

Aide-nous à grandir dans l’amour, en dépassant les préjugés et les injustices.

Accorde nous la grâce de respecter le caractère unique de toute personne.

Afin que , dans notre diversité , nous puissions expérimenter l’unité.

Nous te le demandons par ton nom très saint.

Amen

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 13 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés