En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Envoi en mission

Publié le Jeudi 7 février 2019


Sacramentaire de Saint Etienne, vers 1100, Jésus envoie ses disciples en mission, manuscrit, cathédrale saint Etienne de Limoges, BNF

Le sacramentaire de Saint-Etienne, quoique d'assez petit format, est un manuscrit de très grand luxe.

L'ensemble de l’œuvre du peintre du sacramentaire comprend encore trois autres ouvrages, dont deux énormes bibles (Bible de Saint-Yriex).

Il est illustré de peintures en pleine page. Ici nous regardons la partie supérieure d’une représentation de l’entrée de Jésus à Jérusalem.

Les représentations sont riches et originales, exécutées avec un talent fougueux prouvant que cet artiste limousin a puisé son inspiration dans des terres plus méridionales. L’abbaye st Martial de Limoges attirait des foules de pèlerins venus de toutes les régions de l’Occident.

Le dessin est ferme, au tracé géométrique, les tonalités sont chaudes utilisant de beaux bleus profonds.

Les personnages sont ici détachés sur un fond bleu agrémenté d’arbres stylisés évoquant les campagnes des régions où le Seigneur envoie ses disciples en mission.

Jésus de face, enveloppé d’un beau manteau rouge recouvrant une tunique agrémenté d’élégants galons, étend le bras gauche vers ses deux disciples, la main levée en signe d’envoi.

Deux disciples, devant lui, sont déjà en mouvement. Ils regardent Jésus mais déjà leurs pieds et leurs mains s’éloignent, pour la mission.



Le texte biblique

Il appela les Douze ; alors il commença à les envoyer en mission deux par deux. Il leur donnait autorité sur les esprits impurs,

 et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, mais seulement un bâton ; pas de pain, pas de sac, pas de pièces de monnaie dans leur ceinture.

 « Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange. »

 Il leur disait encore : « Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, restez-y jusqu’à votre départ.

Si, dans une localité, on refuse de vous accueillir et de vous écouter, partez et secouez la poussière de vos pieds : ce sera pour eux un témoignage. »

 Ils partirent, et proclamèrent qu’il fallait se convertir.

Ils expulsaient beaucoup de démons, faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades, et les guérissaient.

Mc 6,7-13



Commentaires

Après avoir constitué un groupe de disciples qui le suivent, maintenant Jésus les envoie en mission. Les Douze vont mériter le titre d’apôtres !

Ici Marc semble décrire le manuel nécessaire au missionnaire.

Jésus les envoie deux par deux. Rappelons que dans la loi de Moïse deux témoins sont nécessaires pour authentifier une déposition. Mais le chiffre deux est aussi le symbole de la communauté, les missionnaires ne doivent pas œuvrer seuls mais en équipe.

Jésus donne aux envoyés une part du pouvoir qui est le sien, celui d’expulser les démons, et de soigner les malades, ce sont des signes qui attestent que le Règne de Dieu est déjà inauguré.

Les envoyés sont des hommes itinérants, pauvres. Leur subsistance sera assurée par les dons des personnes qu’ils vont visiter. Cependant sandales et bâtons sont nécessaires, contrairement à ce que dit Matthieu (Mt 10,11). Marc fait-il un rappel du livre de l’Exode, dans le rituel de la Pâque où le l’homme était « les reins ceints, les sandales aux pieds , le bâton à la main » prêt à partir. (Ex 12,11)

Les missionnaires recevront l’hospitalité, sinon ils s’éloigneront, la Bonne Nouvelle ne saurait être imposée.

Forts de l'esprit de Jésus, ils expulsent les démons, soignent les malades : la mission sera remplie de succès !

Partagez cette page :

Méditations récentes

Manger la parole
Manger la parole
Publié mardi
La Transfiguration
La Transfiguration
Publié il y a 8 jours
Jérémie appelle à la conversion
Jérémie appelle à la conversion
Publié le Lundi 27 juillet 2020
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié le Mardi 21 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés