En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Carême : esperance joyeuse de la resurrection (4)

Publié le Mercredi 27 mars 2019


4. L'ESPERANCE D'UNE RENCONTRE PERSONNELLE AVEC LE CHRIST EST SOURCE JOIE

Icône orthodoxe de Zachée

Zachée est juché dans son sycomore qui ressemble plus à un joli bouquet de fleurs. Mais il est bien enfermé : Se cache-t-il ? Se sent-il rejeté ? A-t-il peur ? Mais il tend manifestement l’oreille !

Jésus à terre, mais presque aussi grand que l'arbre, marche vers Zachée à la tête de ses disciples. Son regard est doux, plein d’amour et de miséricorde ; il appelle Zachée du regard et de la main.

Les regards de Jésus et Zachée se croisent, les mouvements des mains se tendent l’un vers l’autre.

Zachée entend cette voix si différente de celle de la foule, il est prêt à rencontrer Jésus, à lâcher prise sur ce qui lui paraissait indispensable, à reconnaître ses torts, à accepter l’amour de Jésus.

Dans la partie supérieure de l’icône, Zachée sort de sa jolie maison pour accueillir Jésus qui apparaît calme ; assis, il bénit le front de Zachée.

Zachée est heureux, il promet de changer de vie, sa joie est celle de celui qui accueille le salut de Dieu. Dieu est venu chercher ceux qui étaient perdus.

 


 

 



Le texte biblique

 Entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait.

Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche.

 Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille.

Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là.

 Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »

 Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie.

 Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. »

 Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. »

 Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham.

 En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Lc 19,1-10



Commentaires

Saint Bonaventure :

"Lorsque le Seigneur fut près d'entrer dans la ville de Jéricho, Zachée, chef des publicains, l'ayant appris, désira passionnément le voir, et comme il ne pouvait y parvenir à cause de la multitude et parce qu'il était d'une petite taille, il monta sur un sycomore afin de le contempler au moins de cet endroit. Mais Jésus connaissant et ayant pour agréable sa foi et son désir, lui dit : « Zachée, hâtez-vous de descendre, car il faut qu'aujourd'hui je demeure dans votre maison ». Aussitôt il descendit, le reçut avec une joie vive et un profond respect, et fit préparer un grand festin.

Vous avez vu la bénignité du Seigneur Jésus. Il a donné à Zachée plus que celui-ci n'eût désiré : il s'est donné lui-même, ce que Zachée n'eût osé demander. Vous avez là une preuve de la vertu de la prière; car le désir est une voix puissante et une grande prière. C'est pourquoi le Prophète a dit : « Le Seigneur a exaucé le désir de ceux qui sont pauvres, et votre oreille, ô mon Dieu, a entendu la préparation de leur cœur . » Et le Seigneur dit aussi à Moïse : « Pourquoi criez-vous vers moi ? » Cependant il ne proférait alors aucune parole, mais il parlait en son coeur.

Contemplez le Sauveur assis et mangeant avec ces pécheurs : il est placé vers le milieu de la table avec Zachée, et il a fait prendre place au premier rang à quelques-uns d'entre eux pour leur faire honneur. Il converse avec eux familièrement et simplement afin de les attirer à lui. Considérez aussi les Apôtres conversant sans façon avec ces mêmes pécheurs, s'entretenant avec eux et les animant aux bonnes oeuvres; car ils savaient que telle était la volonté de leur Maître et ils désiraient leur salut.

Saint Bonaventure , 1217/1221- 1274, Méditations sur la Vie de  Jésus-Christ , Chapitre LXII. Comment le Seigneur entra dans la maison de Zachée.

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés