En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Soyons unis avec Dieu

Publié le Mercredi 5 juin 2019


Simon Bening, 1483 env-1561, Arrestation de Jésus, livre de prière du cardinal Albrecht de Brandenburg, 1525-1530, Guetty Museum, Los Angeles

Le livre de prière d’Albert der Brandebourg est un manuscrit flamand contenant 42 miniatures en pleine page et 35 pages pages décorées de scènes marginales. C’est le premier manuscrit montrant un cycle d’images aussi développé.

ll comprend une suite de méditations en allemand, sur la vie du Christ et sa passion. Simon Bening s’inscrit dans la suite de Dürer notamment. L’ensemble brillamment coloré, insiste sur la contemplation des souffrances du Christ.

Ici la présentation de Jésus à Pilate qui prononcera sa condamnation à mort.

 La disposition de dos du soldat est originale . Il occupe le centre de la composition. Vêtu de couleur sombre, il s’oppose au reste de la miniature, déplaçant le regard vers les flammes et l'auréole discrète de Jésus.

Au centre Pilate sur son trône accuse avec véhémence Jésus. Il est habillé de jaune doré, puissant.

Jésus est présenté devant lui, entouré de soldats armés de lances impressionnantes . Quelques disciples l’accompagnent. Jésus auréolé s’avance humblement les mains liées. Son visage est doux, émane de lui une sérénité suggérant qu’il est habité de l‘amour de Dieu.



Le texte biblique

 Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. Père saint, garde-les unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.

Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie.

 Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés.

14 Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde.

Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais.

 Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde.

Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité.

 De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.

 Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité.

Jn 17,11b-19



Commentaires

Nous continuons à lire les discours d’adieu de Jésus .

Jésus prie le Père pour les disciples présents.

Il oppose les disciples et le monde, opposition qui avait été soulignée dans les chapitres précédents de l’évangile de Jean. Plongés dans le monde les disciples n’en font pas partie. Jésus leur a donné sa parole et les a envoyés dans le monde, mais pas plus que lui, ils n’y seront accueillis, ils s’exposent aux mèmes risques.

Mais cette hostilité n’est pas tragique, elle se vit dans la joie parce que Jésus donne aux siens l’assurance de la victoire.

Il demande à son Père de les protéger, il les confie à la garde de Dieu.

Le Père a envoyé son Fils, et les disciples reçoivent les mêmes dons de sainteté pour qu’ils accomplissent leur mission. C’est la Paroles de Dieu qui leur est confiée. L’accueillir et la recevoir seront les armes qui leur permettront de remplir leur mission.

Cette Parole est la Vérité, c’est l’Esprit de Vérité qu’ils reçoivent. Ainsi ils sont « sanctifiés dans la vérité », c’est à dire qu’ils peuvent entrer dans une relation de justesse et d'intimité avec Dieu.

Jésus qui lui même a été « consacré pour eux » par sa mort et sa résurrection, demande au Père de les « garder dans son nom » : les disciples seront unis à Dieu, ils appartiennent au « nom » de Dieu. Jésus demande à Dieu de garder ses amis, qui, il le sait, sont fragiles, et peuvent être inconstants dans leur foi.

Dieu nous garde dans son amour, nous donne sa vie pour que nous soyons unis à Lui et entre nous. C’est ainsi que, comme les disciples, nous pourrons affronter les difficultés du monde.

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés