En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Les piliers de l'Eglise

Publié le Samedi 29 juin 2019


Le Greco , (1541 — 1614) , Saint Pierre et Saint Paul », 1587, musée de l’Ermitage

Côte à côte, Pierre et Paul sont représentés avec leur propre personnalité.

Le regard triste et pensif et la tête inclinée de Pierre, la ligne tombante des épaules et même la couleur de son vêtement, — un jaune tirant sur le vert — qui fait écho à son visage pâle de vieillard, rehaussé d’une barbe grisonnante, tout cela souligne la bonté, la douceur et l’indécision du caractère.


Au contraire, l’apôtre Paul apparaît comme un homme volontaire ; le regard brûlant et résolu de ses yeux noirs, le mouvement énergique de sa main, qui s’appuie sur un livre d’église ouvert, le geste explicatif de l’autre main, lui impriment un visage de prêcheur passionné et convaincu.

Pierre à gauche tient ses clefs dont on n’aperçoit qu’un anneau et Paul à droite tient un livre ouvert sur une table, comme symbole de ses lettres.

Ils sont séparés par l’arête d’un mur dans le fond.

Saint Pierre et saint Paul sont fêtés en semble, considérés comme les deux « piliers » de l’Église.

Le Greco souligne leurs différences de caractère, ils étaient d’origines diffrentes.

Simon Pierre était galiléen et pêcheur au bord du lac de Tibériade près de Capharnaüm. Saul Paul était juif de Tarse en Asie Mineure, pharisien et citoyen romain. Dans des univers bien différents ils ont tous deux répondu à l’appel de Jésus.


Pierre a reçu la charge de fonder l’Eglise «  tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise ». (Mt 16,18). Paul est celui qui alla évangéliser les païens.

 



Le texte biblique

En ce temps-là,
Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe,
demandait à ses disciples :
« Au dire des gens,
qui est le Fils de l’homme ? »
Ils répondirent :
« Pour les uns, Jean le Baptiste ;
pour d’autres, Élie ;
pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »
Jésus leur demanda :
« Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je? »
Alors Simon-Pierre prit la parole et dit :
« Tu es le Christ,
le Fils du Dieu vivant ! »
Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit :
« Heureux es-tu, Simon fils de Yonas :
ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela,
mais mon Père qui est aux cieux.
Et moi, je te le déclare :
Tu es Pierre,
et sur cette pierre je bâtirai mon Église ;
et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
Je te donnerai les clés du royaume des Cieux :
tout ce que tu auras lié sur la terre
sera lié dans les cieux,
et tout ce que tu auras délié sur la terre
sera délié dans les cieux. »

Mt 16,13-19

 



Commentaires

"Et à nous aussi il sera dit: «Vous êtes Pierre». Aussitôt que nous aurons confessé que Jésus-Christ est le Fils du Dieu vivant par un effet de la révélation du Père qui est dans les cieux, c'est-à-dire lorsque nous-mêmes nous vivrons déjà pour ainsi dire dans le ciel. Car la pierre, c'est tout fidèle imitateur du Christ; mais celui contre lequel prévalent les portes de l'enfer n'est ni la pierre sur laquelle le Christ bâtit son Église, ni cette Église, ni aucune par tie de cette Église, dont le Seigneur asseoit les fondements sur la pierre."

Origène, v. 185 v. 253. Contre Celse, livre 2, (250)

Partagez cette page :

cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés