En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

L’évangélisation à Colosses

Publié le Mercredi 4 septembre 2019


Triclinium leoninum, place saint Jean de Latran, mosaïque, ancien palais de Léon III, saint Jean de Latran.

Juste en face de saint Jean de Latran à Rome s’élève un bâtiment en brique, réplique de l’abside du réfectoire construit par le pale Léon III (750-816). Il faisait partie du palais médiéval de Latran, où se sont tenus plusieurs conciles.

Sur la mosaïque, Le Christ est au centre et confie aux apôtres leur mission d’annonce de l’Evangile.

Sur la gauche le Christ donne les clés à saint Pierre et la bannière à Constantin. La Parole doit se faire connaître en Occident et à l’Orient

Sur la droite, saint Pierre avec le pape Léon III et Charlemagne qui ont des auréoles carrées, ce qui permettrait de dater la mosaïque originelle du 9e siècle, comme une prière pour la victoire des différents acteurs de l’évangélisation.

 



Le texte biblique

 Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, et Timothée notre frère,

 aux frères sanctifiés par la foi dans le Christ qui habitent Colosses. À vous, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père.

 Nous rendons grâce à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, en priant pour vous à tout moment.

 Nous avons entendu parler de votre foi dans le Christ Jésus et de l’amour que vous avez pour tous les fidèles

dans l’espérance de ce qui vous est réservé au ciel ; vous en avez déjà reçu l’annonce par la parole de vérité, l’Évangile

 qui est parvenu jusqu’à vous. Lui qui porte du fruit et progresse dans le monde entier, il fait de même chez vous, depuis le jour où vous avez reçu l’annonce et la pleine connaissance de la grâce de Dieu dans la vérité.

 Cet enseignement vous a été donné par Épaphras, notre cher compagnon de service, qui est pour vous un ministre du Christ digne de foi ;

 il nous a fait savoir de quel amour l’Esprit vous anime.

Colossiens 1,1-8



Commentaires

L’auteur place la lettre sous la double autorité de Paul et de Timothée. Paul est nommé comme apôtre par la volonté de Dieu et Timothée est le « frère » comme sont également appelés les chrétiens de Colosses. Eux deux se partagent l’annonce de l’Évangile.

Puis il rend grâce sous la forme d’une hymne, ce qui est la cas dans plusieurs lettres de Paul.

L’action de grâce s’adresse à Dieu qualifié de Père de Jésus Christ. Cette prière Paul la fait à tout instant. Il rend grâce pour l’attachement des chrétiens de Colosses au Christ et pour l’amour fraternel qui règne entre eux, les deux fondements de la vie chrétienne.

L’évocation de la foi des Colossiens ouvre sur l’espérance produite par l’annonce de l’Evangile qui avait été l'oeuvre d'Epaphras, colossien d’origine modeste, appelé « diacre », compagnon au service du Christ.

Sans annonce de la Parole, il n’y a pas de présence possible du Seigneur ; l’Evangile se répand tant sur le plan géographique que dans les coeurs. Le Christ annoncé touche les coeurs et les transforme. C’est la connaissance spirituelle qui importe, celle que donne l’Esprit.

Partagez cette page :

cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés