En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

L'Epiphanie

Publié le Dimanche 5 janvier 2020


Frères de Limbourg, actifs 1380-1416, adoration des rois mages, très riches heures du duc de Berry, Musée Condé

Les rois mages ont suivi l’étoile avec leur impressionnante suite pour trouver Jésus et avec elle le regard est conduit jusqu’au pied de Marie présentant l’Enfant.

Une fois arrivés, ils enlèvent leur couronne et se prosternent, chacun a leur manière.

Melchior baise les pieds de l’enfant, Balthasar embrasse le sol, et Gaspard porte son présent.

Les bergers aussi son en adoration devant l’Enfant. Ils sont présents à coté de la Vierge, ou derrière la crèche, leurs moutons paissent sur les collines à l’arrière.

Marie est entourée de femmes en costume à la mode du début du XVe siècle.

A l’arrière la ville est censée représenter Bethléem… peut être elle ressemble à la ville de Bourges !

Jésus se manifeste à tous dans le monde entier.



Le texte biblique

Dieu, donne au roi tes pouvoirs, à ce fils de roi ta justice.

 Qu'il gouverne ton peuple avec justice, qu'il fasse droit aux malheureux !

Montagnes, portez au peuple la paix, collines, portez-lui la justice !

Qu'il fasse droit aux malheureux de son peuple, qu'il sauve les pauvres gens, qu'il écrase l'oppresseur !

 Qu'il dure sous le soleil et la lune de génération en génération !

Qu'il descende comme la pluie sur les regains, une pluie qui pénètre la terre.

 En ces jours-là, fleurira la justice, grande paix jusqu'à la fin des lunes !

 Qu'il domine de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu'au bout de la terre !

Des peuplades s'inclineront devant lui, ses ennemis lècheront la poussière.

 Les rois de Tarsis et des Iles apporteront des présents. Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.

 Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront.

Il délivrera le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours.

 Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie.

 Il les rachète à l'oppression, à la violence ; leur sang est d'un grand prix à ses yeux.

 Qu'il vive ! On lui donnera l'or de Saba. * On priera sans relâche pour lui ; tous les jours, on le bénira.

 Que la terre jusqu'au sommet des montagnes soit un champ de blé : et ses épis onduleront comme la forêt du Liban ! Que la ville devienne florissante comme l'herbe sur la terre !

Que son nom dure toujours ; sous le soleil, que subsiste son nom ! En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ; que tous les pays le disent bienheureux !

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, lui seul fait des merveilles !

 Béni soit à jamais son nom glorieux, toute la terre soit remplie de sa gloire ! Amen ! Amen !

Ps 71

 

 



Commentaires

Nous lisons que le Seigneur s'est manifesté trois fois le même jour, sinon à la même époque. La seconde et la troisième fois il le fit d'une manière admirable, mais sa première manifestation est la plus admirable de toutes. Je trouve admirable le changement de l'eau en vin, admirable encore le témoignage de Jean, de la colombe et du Père; mais ce qui m'inspire plus d'admiration encore, c'est qu'il fut reconnu par les Mages. Or, ils l'ont reconnu, la preuve en est qu'ils l’adorèrent et lui offrirent de l’encens. Non-seulement ils reconnurent en lui un Dieu, mais aussi un roi, comme le prouve for qu'ils lui présentèrent. Toutes ces offrandes cachent pour eux un grand mystère de charité, aussi lui offrent-ils de la myrrhe pour indiquer sa mort. Les Mages adorent donc un enfant à la mamelle et lui offrent des présents. Mais, ô Mages, où donc voyez-vous la pourpre royale autour de cet enfant ? Est-ce dans ces pauvres langes dont il est enveloppé ? Si cet enfant est roi, où donc est son diadème? Pour vous, vous le voyez effectivement avec le diadème dont sa mère l'a couronné, je veux parler de cette- enveloppe mortelle dont il dit lui-même en ressuscitant : « Vous avez déchiré le sac dont j'étais vêtu, et vous m'avez environné de joie (Psal. XXIX, 12). » Sortez donc de vos demeures, filles de Jérusalem, et venez voir le roi Salomon qui parait avec le diadème dont sa mère l'a couronné, etc. (Cant. III, 10). » Oui sortez, vertus angéliques, habitants de la Jérusalem céleste, voici votre roi, mais paré de notre couronne, du diadème dont sa mère lui a ceint le front. Mais vous avez jusqu'à ce jour ignoré ces délices, jusqu'à ce jour vous n'avez point goûté ce bonheur. Vous connaissez bien sa grandeur, vous avez maintenant son abaissement sous les yeux; sortez donc de vos demeures et venez voir votre roi Salomon qui paraît avec, le diadème .dont sa mère l'a couronné.

St Bernard : 2e Sermon pour le jour de l'Epiphanie de Notre-Seigneur.

 

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Salomon séduit par les femmes
Salomon séduit par les femmes
Publié il y a 5 jours
Dieu punit David
Dieu punit David
Publié il y a 13 jours
La chandeleur
La chandeleur
Publié le Dimanche 2 février 2020
La danse de David
La danse de David
Publié le Mardi 28 janvier 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés