En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

La Transfiguration

Publié le Samedi 7 mars 2020


Charles Mauméjan (1888-1957) , vitrail de la transfiguration, église de Guyancourt, Yvelines, 1954


Au centre, le Christ se tient debout sur la montagne, au cœur de la « nuée lumineuse ». 

Il lève les yeux vers son Père qui le regarde intensément et qui proclame les doigts levés « Celui-ci est mon Fils, le bien-aimé, écoutez le ». Cette injonction et sa réception se lisent dans les gestes des  mains des différents acteurs de la scène, Dieu, Jésus, Elie et Moïse de part et d’autre de Jésus, et  les trois apôtres sidérés en bas.



Le texte biblique

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;

il est fidèle en tout ce qu’il fait.

Il aime le bon droit et la justice ;

la terre est remplie de son amour.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,

qui mettent leur espoir en son amour,

pour les délivrer de la mort,

les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :

il est pour nous un appui, un bouclier.

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous

comme notre espoir est en toi !

Ps 32



Commentaires

Le Seigneur découvre sa gloire devant les témoins qu'il a choisis, et il éclaire d'une telle splendeur cette forme corporelle qu'il a en commun avec les autres hommes que son visage a l'éclat du soleil et que ses vêtements sont aussi blancs que la neige.

[..]

En effet, Moïse et Élie, c'est-à-dire la Loi et les Prophètes, apparurent en train de s'entretenir avec le Seigneur. Ainsi, par la réunion de ces cinq hommes s'accomplirait de façon certaine la prescription : Toute parole est garantie par la présence de deux ou trois témoins.

Qu'y a-t-il donc de mieux établi, de plus solide que cette parole ? La trompette de l'Ancien Testament et celle du Nouveau s'accordent à la proclamer ; et tout ce qui en a témoigné jadis s'accorde avec l'enseignement de l'Évangile.

Les écrits de l'une et l'autre Alliance, en effet, se garantissent mutuellement ; celui que les signes préfiguratifs avaient promis sous le voile des mystères, est montré comme manifeste et évident par la splendeur de sa gloire présente. Comme l'a dit saint Jean, en effet : Après la Loi communiquée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. En lui s'est accomplie la promesse des figures prophétiques comme la valeur des préceptes de la Loi, puisque sa présence enseigne la vérité de la prophétie, et que sa grâce rend praticables les commandements. ~

Sermon de saint Léon le Grand (390-461) pour le 2edimanche de Carême

 

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

CARÊME : LA VIOLENCE (6)
CARÊME : LA VIOLENCE (5)
CARÊME : LA VIOLENCE (5)
Publié il y a 8 jours
L'Annonciation
L'Annonciation
Publié il y a 10 jours
carême : la violence (4)
carême : la violence (4)
Publié le Mercredi 18 mars 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés