En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

L'Annonciation

Publié le Mercredi 25 mars 2020


Simone Martini  (1284-1344) et Lippo Memmi ( 1291-1356) : l?Annonciation et deux Saints. 1333. Florence, les Offices

Ce retable fut exécuté pour la chapelle de saint Ansano de la cathédrale de Sienne

L’ange Gabriel et Marie se détachent sur un fond d’or. Un vase avec des lys, symboles de la pureté de Marie, est posé à terre près d’elle. l’ange tient dans la main une branche d’olivier, symbole de paix. Une inscription diorée sort de la bouche de l’ange, contenant les paroles de l’ananonciation : « ave Maria gratia plena »

L’élégance des lignes gothiques donne une expression raffinée au retable.

Simone Martini utilise la méthode du poinçonnage au moyen de stylets très pointus pour délimiter les formes.

En haut au sommet de l’arc, un colombe est entourée de chérubins ailés pour symboliser le Saint Esprit.

L’ange Gabriel semble descendre directement du ciel, son manteau encore virevoltant, ses ailes sont dessinées avec une maîtrise digne de celle des miniaturistes.

Marie au visage très fin, est assise sur un trône richement décoré. Un drap précieux orné de motifs floraux dorés sur fond rouge est posé sur le dossier du siège.

Elle lisait un missel aux bords dorés qu’elle tient de la main gauche. Elle est surprise, étonnée, et recule avec un mouvement craintif tout en regardant l’ange.

 



Le texte biblique

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j'ai dit : « Voici, je viens.

« Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse. 
Mon Dieu, voilà ce que j'aime :
ta loi me tient aux entrailles. »

J'annonce la justice
dans la grande assemblée ; 
vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.

Je n'ai pas enfoui ta justice au fond de mon cœur, 
je n'ai pas caché ta fidélité, ton salut ;
j'ai dit ton amour et ta vérité
à la grande assemblée.

Ps 40



Commentaires

Ce psaume invite à la confiance en Dieu, à croire qu’il est toujours là, qu’il nous appelle à être avec lui, à le suivre.

Alors le psalmiste qui n’a ni offrande, ni sacrifie, oublie ses envies, ses plans, avance vers Dieu sans artifice, tel qu’il est.

Comment cela peut-il se faire ? c’est la Parole qui le guide, qui dicte sa foi.

Et alors il sera appelé à clamer la justice de Dieu, à chanter les louanges de Dieu sans retenue.

Sa force , c’est Dieu qui la lui donne.

 

« Comment l'homme irait-il à Dieu, si Dieu n'était venu à l'homme ?
Comment l'homme se libérerait-il de sa naissance de mort, s'il n'était pas régénéré selon la foi par une naissance nouvelle donnée généreusement par Dieu, grâce à celle qui se fit du sein de la Vierge « .


Irénée, Contre les Hérésies IV, 33, 4

Partagez cette page :

Méditations récentes

Parole de feu
Parole de feu
Publié il y a 6 jours
Notre Dame des douleurs
Notre Dame des douleurs
Publié il y a 14 jours
La nativité de la Vierge
La nativité de la Vierge
Publié le Mardi 8 septembre 2020
Paul et Apollos, missionnés à Corinthe
Paul et Apollos, missionnés à Corinthe
Publié le Mercredi 2 septembre 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés