En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

La prière de l’Eglise

Publié le Jeudi 23 avril 2020


La Pentecôte dans le Livre d’heures de Béatrice de Rieux, vers 1390, bibliothèque Les Champs Libres, Rennes.

Le manuscrit Horae secundum usum Namnetensem vel Dolensem, a été exécuté vers 1390-1400 pour Béatrice de Rieux, fille de Jean de Rieux, Maréchal de France et seigneur d'Issé, et de Jeanne de Rochefort. Elle épousa Jean de Rougé, seigneur du Theil de Bretagne, puis, devenu veuve en 1417, elle se retira à Issé. 

Ce livre d’heures comprend 263 feuillets avec 16 enluminures mi-pages, dont cette Pentecôte, de nombreuses initiales ornées dans un style parisien du 14e siècle : les personnages sont élégamment représentés, le rythme des lignes est raffiné, les coloris sont sobres à deux tonalités dominantes, rouge et bleu sur un fond d’or.

On voir sur ce feuillet de la Pentecôte les apôtres rassemblés dans la prière. Au premier plan Pierre est reconnaissable à la grande clé qu’il tient de la main droite. Ils sont tous auréolés, ils portent en alternance une chemise rouge et un manteau bleu, qui soulignent leur unité dans cette assemblée réunie dans la prière. Leurs mains sont jointes, recueillies pour recevoir l’effusion de l’Esprit. Le fond est doré et parsemé de traits rouges émanant de la colombe, elle-même se détache du ciel, c’est elle qui vient vers les hommes.

 



Le texte biblique

 Lorsque Pierre et Jean eurent été relâchés, ils se rendirent auprès des leurs et rapportèrent tout ce que les grands prêtres et les anciens leur avaient dit.

 Après avoir écouté, tous, d’un même cœur, élevèrent leur voix vers Dieu en disant : « Maître, toi, tu as fait le ciel et la terre et la mer et tout ce qu’ils renferment.

 Par l’Esprit Saint, tu as mis dans la bouche de notre père David, ton serviteur, les paroles que voici : Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples ?

 Les rois de la terre se sont dressés, les chefs se sont ligués entre eux contre le Seigneur et contre son Christ ?

Et c’est vrai : dans cette ville, Hérode et Ponce Pilate, avec les nations et le peuple d’Israël, se sont ligués contre Jésus, ton Saint, ton Serviteur, le Christ à qui tu as donné l’onction ;

ils ont fait tout ce que tu avais décidé d’avance dans ta puissance et selon ton dessein.

 Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces : donne à ceux qui te servent de dire ta parole avec une totale assurance.

Étends donc ta main pour que se produisent guérisons, signes et prodiges, par le nom de Jésus, ton Saint, ton Serviteur. »

Quand ils eurent fini de prier, le lieu où ils étaient réunis se mit à trembler, ils furent tous remplis du Saint-Esprit et ils disaient la parole de Dieu avec assurance.

Ac 4, 23-31



Commentaires

Luc, dans ce passage des Actes des apôtres raconte comment Pierre et Jean comparaissent devant le sanhédrin, intrigué devant l’assurance et les guérisons réalisés par les deux apôtres, et la prière de l’Église qui les soutient

Lorsque Pierre et Jean sont relâchés, ils reviennent auprès de leurs frères et leur exposent les menaces proférées par les membres du sanhédrin. Et c’est par la prière que la communauté y répond, prière qui sera un commentaire spirituel de la situation mais aussi une demande pour recevoir la force d’y faire face. Ils s’expriment à la manière de la prière juive faite à la synagogue, mais en invoquant Jésus à la fin.

Ils commencent par invoquer Dieu créateur comme la tradition le veut. Ils citent des textes de l’Ecriture qui éclairent un fait de l’actualité : la conspiration qui a abouti à la mort de Jésus, dans laquelle ils considèrent que se sont ligués Hérode et Ponce Pilate, les païens et le peuple d’Israël, leur apparaît comme l’actualisation du Psaume 2 qui annonçait l’acharnement des puissants de ce monde contre le Seigneur et son Messie. La suite du psaume affirme que Dieu se moque de ce tumulte, et annonce la victoire du roi, Fils de Dieu.

Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples ?

 Les rois de la terre se dressent, les grands se liguent entre eux contre le Seigneur et son messie :

« Faisons sauter nos chaînes, rejetons ces entraves ! »

[..]

Maintenant, rois, comprenez, reprenez-vous, juges de la terre.

 Servez le Seigneur avec crainte, rendez-lui votre hommage en tremblant.

 Qu'il s'irrite et vous êtes perdus : soudain sa colère éclatera. Heureux qui trouve en lui son refuge !

Ce lien entre événement de Jésus et psaume n’est rendu possible que par l’intermédiaire de l’Esprit Saint qui ouvre et guide l’intelligence des apôtres : c’est l’Esprit qui permet de déchiffrer en vérité dans leur vie le dessein de Dieu et de reconnaître sa puissance apportant le salut à l’humanité.

Partagez cette page :

Méditations récentes

Manger la parole
Manger la parole
Publié mardi
La Transfiguration
La Transfiguration
Publié il y a 8 jours
Jérémie appelle à la conversion
Jérémie appelle à la conversion
Publié le Lundi 27 juillet 2020
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié le Mardi 21 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés