En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Le jeune homme riche

Publié le Mardi 18 août 2020


Andreï Nikolaïevitch Mironov  , né en 1975 , le jeune homme riche, 2017, coll part

 

Andreï Mironov est un peintre russe contemporain, vivant à Riazan, ville située à 185 km au sud-est de Moscou.

Autodidacte en peinture, il travaille beaucoup comme portraitiste (il a notamment fait de portrait de Poutine) et obtient de nombreux prix de peinture.

Il a participé à la guerre de Tchétchénie,

Les thèmes centraux de son œuvre sont l’orthodoxie, la foi et la morale chrétienne.

Depuis 2008 il est membre de la Fondation Internationale des Arts auprès de l’union des artistes de Moscou.

 

Jésus au centre drapé habillé d’une tunique rouge et d’un beau manteau bleu est le personnage principal. Le peintre le présente comme un enseignant juif qui donne une réponse à la question du jeune homme riche à propos de la vie éternelle. On sait que Jésus lui propose de vendre tous ses biens, d’en donner le reçu aux pauvres et de le suivre.

Le jeune homme habillé somptueusement paraît bien jeune et dubitatif, le doigt porté à la bouche. Il connaissait les lois de l’Ancien Testament, mais les paroles de Jésus le dépassent.

 Le regard de Jésus n’est pas accusateur, mais explique à son entourage, la difficulté d’entrer dans le royaume de Dieu pour un riche.

Au premier plan Pierre, vu de trois-quart, les deux mains avancées vers Jésus, interroge à son tour Jésus, étant comme mes autres disciples habillés plus simplement, dans des vêtements sombres. Qui donc peut être sauvé ?

Tout dépend de Dieu, cela se voit dans le ciel, tout clair autour de Jésus et tout obscur dans le fond.


Et Jésus, levant les yeux, leur dit : ce n'est pas possible pour les gens, mais tout est possible pour Dieu.
Aucune justice à elle seule ne peut sauver une personne, et dans ce sens, il est impossible pour une personne d'être sauvée. Cependant, se forcer à vivre selon les commandements de Dieu donne au Seigneur l'occasion de sauver même le pécheur le plus égaré.

 



Le texte biblique

  Et Jésus dit à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.

  Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux. »

  Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « Qui donc peut être sauvé ? »

  Jésus posa sur eux son regard et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. »

 Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? »

Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël.

 Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle.

 Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers.

Mt 19, 23-30



Commentaires

Jésus enseigne ici ses disciples sur le danger des richesses.

Un jeune homme riche avait interrogé Jésus sur ce qu’il faut faire de bon pour avoir la vie éternelle, Jésus lui avait dit de vendre tous ses biens, mais le jeune homme tout triste s’était éloigné…

Alors Jésus commente le départ du jeune homme, et utilise la fameuse image du chameau incapable de passer par le trou d’une aiguille. 

Mais il s’agit d’autre chose que la tentation du profit. Il faut se faire tout petit pour accéder au Royaume. Le souci de la richesse, même honnête, entrave la liberté de pensée et d’action nécessaire pour ne dépendre que de Dieu.

Les disciples sont décontenancés par toutes les exigences énoncées par Jésus, et se demandent qui peut être sauvé. Jésus remet les choses au point ; chacun s’efforcera, selon ses possibilités, d’entrer dans les exigences du Royaume, mais tout vient de Dieu qui rend possible ce qui paraît impossible aux yeux des hommes.

Pierre réagit. Qu’adviendra- t-il de ceux qui ont abandonné leurs sécurités humaines pour suivre Jésus ?

Jésus répond en évoquant le « monde nouveau », l’éclosion finale du Royaume, alors que le Fils de l’homme sera révélé dans sa pleine stature et que les Douze formeront une cour associée à son pouvoir. Ils participeront-ils au jugement/ gouvernement du monde nouveau dont les valeurs sont entièrement différentes de celles de ce monde-ci.

Au tribunal du Fils de l’homme comparaîtront « les douze tribus d’Israël ». au temps de Jésus, seule restait la Judée, ancien territoire des tribus de Juda et Benjamin, les autres tribus ayant depuis longtemps disparu, fondues dans les peuples païens environnants. Mais en choisissant douze hommes, Jésus manifeste qu’il vient restaurer le peuple de Dieu dans sa totalité, un peuple qui ne saurait s’arrêter aux strictes frontières du pays juif.

La promesse de vie éternelle vaut pour tous qui auront consenti arrachements affectifs et dépouillement matériel en vue de mieux s’attacher au Christ. Car le disciple ne cultive pas le renoncement en tant que tel. Mais certains attachements deviennent tellement forts, la famille, le pouvoir, l’argent, qu’ils empêchent une relation vivante avec le Christ.

Les hiérarchies qu’établit la société n’ont pas de valeur aux yeux de Dieu. Jésus enseigne ses disciples en partant de cas concrets de la vie, et opère en eux un retournement de mentalité.

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Parole de feu
Parole de feu
Publié il y a 6 jours
Notre Dame des douleurs
Notre Dame des douleurs
Publié il y a 14 jours
La nativité de la Vierge
La nativité de la Vierge
Publié le Mardi 8 septembre 2020
Paul et Apollos, missionnés à Corinthe
Paul et Apollos, missionnés à Corinthe
Publié le Mercredi 2 septembre 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés