En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Paul et Apollos, missionnés à Corinthe

Publié le Mercredi 2 septembre 2020


Sir Edward Poynter, 1836–1919 , Paul and Apollos 1872, Tate Gallery

Edward Poynter est un peintre anglais de la fin du 19e, qui a remis a l'honneur la peinture figurative. Il fut élu membre de la Royal Academy. (1896). Il est connu pour ses grandes peintures historiques comme Israel en Egypte (1867), ou une grande mosaïque dans le hall central du Palais de Westminster représentant st George et le dragon (1869)

Nous regardons ici une étude pour la réalisation d'une fresque pour l'église saint Stephane ????? à Londres.

Elle représente les deux prédicateurs à Corinthe, Paul et Apollos : l'un plante, l'autre arrose, tous deux instruments de la mission que Dieu leur a confiée. Poynter a exposé cette œuvre dans une galerie en 1873 sous le titre plus général : les jardiniers.

Les deux hommes sont représentés nus au premier plan, soulignant la formation italienne renaissante du peintre. L'un plante un arbre, l'autre l'arrose, Poynter fait une lecture à la lettre des métaphores de la lettre de Paul aux Corinthiens ( 3, 6). Ils sont installés à l'intérieur d'un jardin clôturé de murs. Au loin la campagne, et sur le haut de la colline sans doute la ville de Corinthe.

Les tons sont doux, monochromes, donnant une atmosphère calme propice à l'écoute de la parole de Dieu.

 



Le texte biblique

  Frères, quand je me suis adressé à vous, je n’ai pas pu vous parler comme à des spirituels, mais comme à des êtres seulement charnels, comme à des petits enfants dans le Christ.

  C’est du lait que je vous ai donné, et non de la nourriture solide ; vous n’auriez pas pu en manger, et encore maintenant vous ne le pouvez pas,

  car vous êtes encore des êtres charnels. Puisqu’il y a entre vous des jalousies et des rivalités, n’êtes-vous pas toujours des êtres charnels, et n’avez-vous pas une conduite tout humaine ?

  Quand l’un de vous dit : « Moi, j’appartiens à Paul », et un autre : « Moi, j’appartiens à Apollos », n’est-ce pas une façon d’agir tout humaine ?

  Mais qui donc est Apollos ? qui est Paul ? Des serviteurs par qui vous êtes devenus croyants, et qui ont agi selon les dons du Seigneur à chacun d’eux.

  Moi, j’ai planté, Apollos a arrosé ; mais c’est Dieu qui donnait la croissance.

  Donc celui qui plante n’est pas important, ni celui qui arrose ; seul importe celui qui donne la croissance : Dieu.

  Celui qui plante et celui qui arrose ne font qu’un, mais chacun recevra son propre salaire suivant la peine qu’il se sera donnée.

  Nous sommes des collaborateurs de Dieu, et vous êtes un champ que Dieu cultive, une maison que Dieu construit.

 


1 Cor 3,1-9



Commentaires

Paul dans sa prédication veut ramener les Corinthiens qui se prenaient pour des « spirituels », des « enthousiastes » animés par l’Esprit de Dieu, à une compréhension plus juste de la vie chrétienne, incarnée, et du mystère de la croix. Avec une ironie un peu cinglante, il leur fait remarquer qu’ils se trompent d’esprit, et que, malgré leur sotte prétention intellectuelle et spirituelle à la connaissance, ils vivent une vie chrétienne infantile, et finalement très charnelle, avec des rivalités accompagnées de disputes et de jalousie, un mépris marqué des humbles et la volonté de surpasser les autres. Les Corinthiens sont trop attachés à leur égoïsme et à leur propre performance intellectuelle. C'est là un obstacle qui empêche de recevoir l'intelligence que donne l'Esprit Saint.
Cela se manifeste notamment dans leur tendance à s’attacher à tel ou tel apôtre, Paul, Appolôs ou Céphas, au nom d’une soi-disant supériorité rhétorique ou hiérarchique !

Paul va remettre fermement les pendules à l’heure.
Ils ne savent pas ce qu’est un apôtre. Aussi leur explique-t-il le rôle des prédicateurs de l'Evangile pour leur montrer qu’aucun ne peut être considéré comme un gourou et que chacun au contraire s’efface devant l’importance de la mission..

Les deux prédicateurs, Paul et Apollos, sont des ministres des serviteurs, exerçant leur activité en dépendance du Seigneur et à son service. Ils sont des intermédiaires par qui les chrétiens de Corinthe ont embrassé la foi. Ils exercent une mission donnée par le Seigneur, qui leur a été confiée. Ils ne sont pas maîtres, mais serviteurs. Leur rôle n'est pas de s'attacher les fidèles, mais de les conduire au Seigneur.

Paul compare les Corinthiens au « champ de Dieu ». Cela souligne que l'Eglise de Corinthe est l’œuvre de Dieu, qui seul fait croître la communauté, tandis que les messagers de l'Evangile ont un rôle subordonné. Un champ nécessite une activité incessante et attentive de celui qui s'en occupe.

L'action de Dieu et l'activité des prédicateurs sont mises en rapport. L'action de Dieu est permanente, c'est elle qui fait croître l'Eglise de Corinthe, les prédicateurs n'étant que des instruments. Pour autant, ils ont aussi l’éminente dignité d’être des collaborateurs de Dieu.

 

 

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Parole de feu
Parole de feu
Publié il y a 6 jours
Notre Dame des douleurs
Notre Dame des douleurs
Publié il y a 14 jours
La nativité de la Vierge
La nativité de la Vierge
Publié le Mardi 8 septembre 2020
Paul et Apollos, missionnés à Corinthe
Paul et Apollos, missionnés à Corinthe
Publié le Mercredi 2 septembre 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés