En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

La bénédiction de Dieu

Publié le Jeudi 15 octobre 2020


 
Pompeo Batoni, 1708-1787,Saint Paul, vers 1741. (attr.), Basildon Park

 

Pompeo Batoni est un peintre italien du 18e siècle, synthétisant dans son œuvre des éléments du classicisme bolonais, du néo-classicisme et du rococo français.

Il commence sa carrière en peignant des œuvres classiques, copiant Raphaël ou Carrache et réalisant de nombreuses commandes pour des décorations d'églises et des tableaux à thèmes mythologiques pour des clients privés.

A partir de 1740, Batoni s'éloigne de ce rigorisme, atteignant un sens du dramatique, presque romantique, se réconciliant avec la richesse sensuelle du baroque. Son dessin est juste et son pinceau fort habile.

Il produit bon nombre de portraits qui lui valurent sa renommée.

Ce portrait de saint Paul est puissant. L'éclairage est ciblé sur les mains et le visage. Paul salue son auditoire la main levée, et le visage dirigé avec tendresse vers ceux qui l'écoutent. Sa force lui vient de l'Evangile dont il presse le livre dans ses bras. Il tient l'épée de son martyr, signifiant ainsi sa foi et sa détermination ; toute sa vie est donnée à Dieu, pour répandre l'amour que Dieu veut pour tous les hommes. 



Le texte biblique

 Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, à ceux qui sont sanctifiés et habitent Éphèse, eux qui croient au Christ Jésus.

 À vous, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.

  Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ ! Il nous a bénis et comblés des bénédictions de l’Esprit, au ciel, dans le Christ.

 Il nous a choisis, dans le Christ, avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints, immaculés devant lui, dans l’amour.

 Il nous a prédestinés à être, pour lui, des fils adoptifs par Jésus, le Christ. Ainsi l’a voulu sa bonté,

  à la louange de gloire de sa grâce, la grâce qu’il nous donne dans le Fils bien-aimé.

  En lui, par son sang, nous avons la rédemption, le pardon de nos fautes. C’est la richesse de la grâce

  que Dieu a fait déborder jusqu’à nous en toute sagesse et intelligence.

  Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté, selon que sa bonté l’avait prévu dans le Christ.

 


Eph 1, 1-10



Commentaires

En ouvrant solennellement la lettre aux Éphésiens, l'auteur se présente sous le nom de Paul, en donnant de l'apôtre la haute image de Celui à qui le Seigneur Jésus Christ a confié de révéler aux hommes le dessein de Dieu pour l'humanité. Il rappelle ainsi que la vocation de l'apôtre relève de Dieu et non de la communauté, et que son message doit être transmis à chaque génération nouvelle. Il s'adresse aux chrétiens d'Ephèse, ceux qui sont « sanctifiés », c'est à dire ceux qui ont adhéré par la foi à la Bonne Nouvelle du Christ Jésus et marchent désormais à sa suite.

Après la salutation traditionnelle, vient une grande bénédiction qui rappelle celles que l'on trouve dans l'Ancien Testament où Dieu est loué pour des dons reçus.

 

«  Béni soit Abram par le Dieu très-haut, qui a créé le ciel et la terre ;   et béni soit le Dieu très-haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains. » Et Abram lui donna le dixième de tout ce qu’il avait pris."  (Gn 14, 19-20)

« Béni soit le Seigneur qui vous a délivrés de la main des Égyptiens et de la main de Pharaon ! Béni soit le Seigneur qui a délivré le peuple de la main des Égyptiens ! » ( Ex 18,10)

 


Ici Dieu est loué pour avoir répandu sur tous sans exception, Juifs et païens, la totalité de ses bienfaits, de manière excellente et définitive. Cela représente le dessein de Dieu sur l’humanité depuis la fondation du monde, dessein tout entier réalisé par et dans le Christ, qui réconcilie les hommes et les marque du sceau de l’Esprit pour qu’ils vivent « à la louange de la gloire de Dieu ». 

Dieu bénit les hommes et les comble de sa bénédiction spirituelle en Jésus Christ. La vision est grandiose : il nous a choisis -nous tous- avant la création du monde, ainsi nous a pré-destinés, dans sa bienveillance, à être des fils adoptifs, pour la louange de la gloire de sa grâce dont il nous a gratifiés en son Fils. L'homme et son histoire font partie du désir et du dessein Dieu. Jésus est le médiateur de ce dessein, notre adoption se fait en lui et par lui, lui qui a donné sa vie par amour.

Il nous obtient ainsi le pardon de nos péchés. Il nous dévoile le mystère de la volonté de Dieu, qui est bénédiction et bonheur, pour toujours, en nous unissant au Christ. Cette action libératrice, cet ajustement de l'humanité toute entière au désir de Dieu, est prévue depuis toujours , elle fait partie de son dessein éternel..

 

 

 

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Avent, Fratelli Tutti (2)
Avent, Fratelli Tutti (2)
Publié avant-hier
Avent, Fratelli Tutti (1)
Avent, Fratelli Tutti (1)
Publié il y a 5 jours
L'apocalypse
L'apocalypse
Publié il y a 9 jours
Les 4  Vivants et les 24 Vieillards
Les 4 Vivants et les 24 Vieillards
Publié le Mercredi 18 novembre 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés