En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Le premier et le dernier Adam : 18 février

Publié le Mercredi 14 février 2007

Chartres , portail Nord, 13e siècle. Le Christ, deuxième Adam, occupe tout le premier plan de ce relief, mais derrière, comme un ombre, apparaît le premier Adam, premier homme façonné dans l’argile ; toute l’histoire de l’humanité qui se transforme dans le Christ, l’homme parfait.



Le texte biblique

Le chapitre 15 de la 1ère lettre aux Corinthiens est un exposé sur la foi au Christ ressuscité vainqueur de la mort. Le passage proposé ce dimanche est la première conclusion de l’argumentation de Paul. Il fait référence aux deux Adam, l’Adam créé par Dieu au commencement des temps, et le deuxième Adam qu’est le Christ. Pour Paul, le dessein de Dieu pour l’homme s’accomplit totalement dans «l’homme parfaitement à son image, le Christ » ; mais, en prenant comme point de départ le premier Adam, et en montrant que le second Adam n’opère le salut de l’homme qu’à travers une histoire universelle qui n’est pas encore achevée. Paul montre que le salut n’est pas immédiat, mais qu’il doit venir et qu’il est en devenir ; de plus ce salut n’est pas seulement individuel, il a aussi une dimension collective et même cosmique.
Le dernier Adam qui donne la vie vient après le premier Adam qui avait reçu la vie. Ainsi toute l’histoire de l’humanité commence et se déroule sous le régime du corps terrestre. Ensuite vient le régime du corps christique ou animé par l’esprit ; et toute l’humanité doit passer de l’un à l’autre. Cette histoire est celle de chacun de nous : nous avons une personnalité adamique (« le vieil homme »), et nous avons une personnalité christique (l’homme nouveau), résultat de l’humanité renouvelée, l’humanité qui est passée par la mort et par la résurrection.
La résurrection n’est donc pas un privilège concernant le Christ seul, elle est l’ouverture d’une ère nouvelle, comparable à une reprise de la création. Déjà ressuscité par son baptême (Rm 6), le croyant le sera aussi dans tout son être au dernier jour ; car « celui qui est ressuscité d'entre les morts, le Christ Jésus, donnera aussi la vie à vos corps mortels, par son Esprit qui habite en vous » (Rm 8,11).
Ainsi tout homme que nous côtoyons aujourd’hui, ami ou ennemi, est image de Dieu, appelé à devenir image du Christ, un programme de vie que Luc explicite dans l’Evangile de ce jour « Aimez vos ennemis… » Lc 6,27-38



Commentaires

L'Écriture dit : Le premier Adam était un être humain qui avait reçu la vie ; le dernier Adam - le Christ - est devenu l'être spirituel qui donne la vie. Ce qui est apparu d'abord, ce n'est pas l'être spirituel, c'est l'être humain, et ensuite seulement, l'être spirituel. Pétri de terre, le premier homme vient de la terre ; le deuxième homme, lui, vient du ciel. Puisque Adam est pétri de terre, comme lui les hommes appartiennent à la terre ; puisque le Christ est venu du ciel, comme lui les hommes appartiennent au ciel. Et de même que nous sommes à l'image de celui qui est pétri de terre, de même nous serons à l'image de celui qui vient du ciel.
(1 Cor 15,45-49)

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés