En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Qu’il t’apporte la paix !

Publié le Vendredi 1er janvier 2021


Chagall, 1887-1985, Vitrail de la paix, 1976, Sarrebourg, Moselle

 

 

Cette immense verrière de 12 m de haut est située dans la chapelle des Cordeliers de Sarrebourg.

Au centre du vitrail un bouquet représente l'Arbre de Vie avec au centre Adam et Eve, avant la faute, tendresse amoureuse en quête de la paix divine, parabole du lien avec Dieu.

 

 

Le regard est en effet happé par cet immense bouquet multicolore, son mouvement vers le haut, son ouverture, son flamboiement, qui symbolise bien la vie dans son dynamisme, sa fécondité. Il y a là un véritable « hymne à la Vie », un « hymne à l’amour », car c’est bien la puissance de l’amour humain qui donne à la vie son ampleur et sa couleur ! 

Les couleurs du vitrail communiquent aussi une forte impression (surtout qu’elles ne sont pas figées, puisqu’elles dépendent aussi de la lumière extérieure). La dominante du bleu symbolise l’infini, le ciel, la sérénité, la paix . Le rouge jaillit, couleur du feu, de la passion, de l'énergie, le vert rappelle le verdoiement de la nature symbole de l'espérance. Enfin les touches blanches et jaunes rappellent l'énergie solaire et la transparence de la lumière... Pâques.

De part et d'autre d'Adam et Eve sont évoquées de multiples des scènes bibliques : les tables de la Loi, la crucifixion, le roi David et sa harpe, le Roi Salomon, Isaïe tenant un livre ainsi qu'un serpent, pour évoquer le bien et le mal, etc.

Tout en bas du vitrail, sur fond plus sombre Chagall représente les cerfs des forêts de Lorraine, pour inscrire son œuvre dans la géographie locale, cette Lorraine si éprouvée par les guerres, ce qui rend la paix encore plus urgente.



Le texte biblique

Le Seigneur parla à Moïse. Il dit :
« Parle à Aaron et à ses fils. Tu leur diras :
Voici en quels termes vous bénirez les fils d’Israël :
“Que le Seigneur te bénisse et te garde !
Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage,
qu’il te prenne en grâce !
Que le Seigneur tourne vers toi son visage,
qu’il t’apporte la paix !”
Ils invoqueront ainsi mon nom sur les fils d’Israël,
et moi, je les bénirai. »

Nb 6, 22-27



Commentaires

Paix à vous tous pour l'année 2021 !

Pour ce premier jour de l'année, la liturgie nous offre de lire, dans le livre des Nombres, une formule de bénédiction sacerdotale, c'est à dire dite par les prêtres. Le sacerdoce est ainsi présenté comme la médiation exclusive de la bénédiction divine. C'est Dieu qui bénit, qui dit du bien, qui manifeste son amour pour les hommes, qui agit pour nous par sa parole créatrice.

Ce thème de bénédiction est familier aux auteurs sacerdotaux. Dès la Genèse, Dieu bénit les êtres vivants  « Dieu les bénit par ces paroles : « Soyez féconds et multipliez-vous » (Gn1,22), puis les hommes qu'il a créés : « Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous » ( Gn 1,28). Il en est de même après la fin du déluge en faveur de Noé. Enfin, Dieu bénit Abraham et lui promet également une descendance. La bénédiction s'adresse à l'humanité toute entière.

C'est ici Aaron , le premier prêtre, qui intervient comme médiateur de la bénédiction divine en faveur des fils d’Israël.
Cette bénédiction apporte la paix !  « Mon nom sera prononcé sur les enfants d'Israël ». Cela implique appartenance et promesse de vigilance. Quand Dieu révèle son nom à son peuple, il se rend accessible à sa prière. Et l'invocation du nom de Dieu constitue un gage de bénédiction.

 

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Avent, le pardon (2)
Avent, le pardon (1)
Avent, le pardon (1)
Publié il y a 10 jours
La vision du colosse aux pieds d'argile
La vision du colosse aux pieds d'argile
Publié le Mardi 23 novembre 2021
Le martyre d'Eleazar
Le martyre d'Eleazar
Publié le Mardi 16 novembre 2021
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2021 - Tous droits réservés