En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Gamaliel et la libération des apôtres

Publié le Vendredi 16 avril 2021


Gamaliel et ses élèves, page de l'encyclopédie juive Brockhaus et Efron, 1908-1913, saint Petersbourg.

 

Encyclopédie juive


L'encyclopédie juive Brockaus et Efron est la première encyclopédie publiée dans l'empire russe dédiée à la culture juive passée et présente.

La Haggada de Sarajevo

Cette représentation de Gamaliel est une reprise du manuscrit enluminé, la Haggada de Sarajevo, de langue hébraïque. La haggada est un texte ancien utilisé pendant les fêtes de la Paque juive. Elle raconte l'histoire et les péripéties des Hébreux. La Haggada de Sarajevo a été réalisée en Espagne au 14e siècle.

Gamaliel

Cette illustration représente le rabbi Gamaliel (Raban Gamaliel), comme cela est inscrit en haut de l'image.

Gamaliel est des grands docteurs de la loi en Israël, son nom peut signifier « récompense de Dieu ». Il était honoré de tout le peuple. Il est un des sages dont les opinions sont rapportées dans la Mishna, le premier recueil de la loi juive orale. C'est donc une haute autorité du judaïsme pharisien pendant la première moitié du 1er siècle.

Gamaliel apparaît dans les Actes des Apôtres où il est montré comme intervenant en leur faveur alors qu'ils devaient comparaître devant le Sanhédrin .

Il est également connu pour avoir instruit Paul de Tarse, sur l'exacte observance de la Loi des ancêtres (Ac 22,3).

Gamaliel est ici représenté en digne professeur sur un siège plus élevé, fouet en main prêt à punir ses élèves. Devant lui, ses élèves l'écoutent, tout en consultant leurs livres.



Le texte biblique

 Alors, dans le Conseil suprême, intervint un pharisien nommé Gamaliel, docteur de la Loi, qui était honoré par tout le peuple. Il ordonna de les faire sortir un instant,

 puis il dit : « Vous, Israélites, prenez garde à ce que vous allez faire à ces gens-là.

  Il y a un certain temps, se leva Theudas qui prétendait être quelqu’un, et à qui se rallièrent quatre cents hommes environ ; il a été supprimé, et tous ses partisans ont été mis en déroute et réduits à rien.

  Après lui, à l’époque du recensement, se leva Judas le Galiléen qui a entraîné beaucoup de monde derrière lui. Il a péri lui aussi, et tous ses partisans ont été dispersés.

  Eh bien, dans la circonstance présente, je vous le dis : ne vous occupez plus de ces gens-là, laissez-les. En effet, si leur résolution ou leur entreprise vient des hommes, elle tombera.

 Mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez pas les faire tomber. Ne risquez donc pas de vous trouver en guerre contre Dieu. » Les membres du Conseil se laissèrent convaincre ;

 ils rappelèrent alors les Apôtres et, après les avoir fait fouetter, ils leur interdirent de parler au nom de Jésus, puis ils les relâchèrent.

  Quant à eux, quittant le Conseil suprême, ils repartaient tout joyeux d’avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus.

  Tous les jours, au Temple et dans leurs maisons, sans cesse, ils enseignaient et annonçaient la Bonne Nouvelle : le Christ, c’est Jésus.

Ac 5, 34-42



Commentaires

Gamaliel le pharisien

Voilà qu'un pharisien se montre favorable à Jésus ! Ce qui correspond aussi à plusieurs scènes des évangiles. 

Le pharisien Gamaliel prend ses distances par rapport à la fureur vengeresse du parti des Sadducéens.

Gamaliel, célèbre docteur de la Loi, connu pour ses tendances libérales, s'adresse à ses collègues et les prévient du risque qu'ils prendraient en réprimant brutalement cette nouvelle secte messianique.

Les soulèvements juifs

Pour les convaincre, Gamaliel fait un rappel historique à propos de deux révoltes conduites par des guides messianiques, Theudas et Judas le Galiléen, que l'on connaît à travers les écrits de Flavius Josèphe. Theudas était un agitateur juif, probablement zélote qui souleva contre le joug romain environ 400 hommes. Judas le Galiléen avait tenté de soulever ses compatriotes dans les années 6 ou 7, à l'occasion du recensement ordonné par Rome, qui permettait d'établir les registres des contributions.

Gamaliel argumente que si le mouvement ne procède que de motifs humains, il s'effondrera ! Si par contre il vient de Dieu, rien ne pourra lui faire obstacle. La sagesse va commander, et dans cette incertitude il est décidé de laisser faire le temps.

Libération des apôtres


Pour ne pas perdre la face, le conseil relâche les apôtres seulement après les avoir fait fouettés ( comme Jésus ) et en réitérant assez naïvement son interdiction de parler au nom de Jésus.

En fait les apôtres, une fois relâchés, manifestent leur joie, qui est moins de retrouver la liberté que d'avoir été condamnés au fouet pour le Nom de Jésus. Ils vont alors s'empresser d'annoncer la Bonne Nouvelle au Temple et dans les maisons.

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

La multiplication des pains
La graine devenue arbre
La graine devenue arbre
Publié il y a 8 jours
Le signe de Jonas
Le signe de Jonas
Publié le Lundi 19 juillet 2021
Le glaive de Jésus
Le glaive de Jésus
Publié le Lundi 12 juillet 2021
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2021 - Tous droits réservés