En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Le voile sur le visage

Publié le Jeudi 10 juin 2021


Abbé Suger, 1080-1151, Le Christ entre l'Eglise et la Synagogue. Vitrail de la basilique saint Denis, 

 

Vitrail de l'Abbe Suger


Ce vitrail vient de la chapelle saint Pérégrin de la basilique saint Denis.

Il est une interprétation originale des représentations couplées de l'Eglise et de la synagogue dont la plus connue est celle du groupe de statues de la cathédrale de Strasbourg.

L'Eglise et la synagogue


Mais l'image conçue par Suger est dépourvue de toute polémique et de toute acrimonie contre les Juifs. Les deux femmes sont de même taille, représentées semblablement, aimables, et chacune d'elles tient un livre, Ancien et Nouveau Testament, elles ont toutes les deux les yeux ouverts. Le Christ couronne l'une et dévoile l'autre par un geste symétrique.

Les sept colombes

Sept colombes sont disposées en étoile rayonnante centrée sur la poitrine du Christ. Est-ce une allusion aux sept dons de l'Esprit Saint ?

Tout cela est inédit dans les représentations de l'Eglise et de la Synagogue.


Cette représentation a aussi été interprétée comme un renvoi dans l'Apocalypse aux passages concernant l'Agneau, le Christ, agneau immolé, est porteur des sept dons : la puissance, la richesse, la sagesse, la force et l'honneur, la gloire et la louange.



Le texte biblique

Lecture de la 2e lettre aux Corinthiens  (2 Cor 3,15 à 4 1.3-6)

 

 Et aujourd’hui encore, quand les fils d’Israël lisent les livres de Moïse, un voile couvre leur cœur.

 Quand on se convertit au Seigneur, le voile est enlevé.

Or, le Seigneur, c’est l’Esprit, et là où l’Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté.

 Et nous tous qui n’avons pas de voile sur le visage, nous reflétons la gloire du Seigneur, et nous sommes transformés en son image avec une gloire de plus en plus grande, par l’action du Seigneur qui est Esprit

 


 C’est pourquoi, ayant reçu ce ministère par la miséricorde de Dieu, nous ne perdons pas courage :

 nous avons rejeté toute dissimulation honteuse, nous n’agissons pas avec ruse, et nous ne falsifions pas la parole de Dieu. Au contraire, nous manifestons la vérité, et ainsi nous nous recommandons nous-mêmes à toute conscience humaine devant Dieu.

Et même si l’Évangile que nous annonçons reste voilé, il n’est voilé que pour ceux qui vont à leur perte,

 pour les incrédules dont l’intelligence a été aveuglée par le dieu mauvais de ce monde ; celui-ci les empêche de voir clairement, dans la splendeur de l’Évangile, la gloire du Christ, lui qui est l’image de Dieu.

 En effet, ce que nous proclamons, ce n’est pas nous-mêmes ; c’est ceci : Jésus Christ est le Seigneur ; et nous sommes vos serviteurs, à cause de Jésus.

Car Dieu qui a dit : Du milieu des ténèbres brillera la lumière, a lui-même brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du Christ.

 


2 Cor 3,15 à 4 1.3-6



Commentaires

Le voile de Moïse

Dans sa prédication Paul interprète le rôle joué par le voile de Moïse. Au lieu de masquer le rayonnement insoutenable qui se dégageait du visage de Moïse (Ex 43, 29-35) après qu'il eut parlé face à face avec Dieu, Paul dit que maintenant le voile a été enlevé : sur le visage du Christ du Christ crucifié et ressuscité, les croyants peuvent voir rayonner la gloire de Dieu.

Le dévoilement par l'Esprit Saint


Les chrétiens qui lisent les Ecritures y reconnaissent, grâce à l'Esprit Saint, l'annonce du Seigneur qui accomplit la promesse de la nouvelle Alliance. Désormais la connaissance de Dieu est inscrite au fond des cœurs.

Librement, dans la foi, ils contemplent le Christ , image parfaite de Dieu, ils se laissent progressivement transformer, veulent suivre Jésus et l'imiter.

Mais le refus de l'homme


Mais souvent cette image se voile et se ternit aux yeux de l'homme par son refus et son péché.

L'annonce de l'Evangile

Maintenant cette image est pleinement annoncée et donnée à voir dans l'Evangile.

Les croyants ont reçu d'annoncer la Bonne Nouvelle, et sont appelés à conformer leur vie à l'image du Christ qui les transfigure.

Partagez cette page :

Méditations récentes

La multiplication des pains
La graine devenue arbre
La graine devenue arbre
Publié il y a 8 jours
Le signe de Jonas
Le signe de Jonas
Publié le Lundi 19 juillet 2021
Le glaive de Jésus
Le glaive de Jésus
Publié le Lundi 12 juillet 2021
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2021 - Tous droits réservés