En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Presentation de la Vierge au temple

Publié le Vendredi 21 novembre 2008


Tintoret (1518-1594) Présentation de la Vierge au temple, Madonna dell Orto (Venise)


Cette œuvre décorait les volets de l'orgue de l'église Madonna del'Oro à Venise
Nous sommes au pied d'un magnifique escalier décoré à l'or fin ; la perspective exagérée lui confère des dimensions impressionnantes alors qu'il ne compte que quinze marches, quinze degrés correspondant aux quinze Cantiques des Montées chantés par les pèlerins qui montaient en procession au Temple de Jérusalem. (Psaumes 120 à 134 ). Tout donne l'impression de mouvement : à gauche, au pied de l'escalier un homme pivote, il est présenté en pleine lumière et comme tous ceux qui se trouvent au bord de l'escalier, il se tourne pour suivre ce qui s'y passe. Au premier plan une petite fille hésite à monter les marches, encouragée par sa mère qui se penche vers elle et la pousse doucement en lui montrant l'exemple de la petite Marie qui s'approche déjà du grand prêtre.

La sensation du mouvement est donné par cette courbe ascendante d'une spirale, amorcée en bas par la rotation du buste de l'homme vers la droite, passant par la petite fille et sa mère et, en suivant son bras sous la lumière rehaussée par l'or de l'escalier, parvenant jusqu'à Marie. Sur le fond doré du ciel, la jeune Marie très droite monte en se tournant vers la gauche pour rejoindre le prêtre qui l'attend, debout sur la quinzième et dernière marche.
Cette spirale lumineuse symbolise un cantique de louange chanté par tous les spectateurs, qui voit à travers la petite Marie la venue prochaine du Seigneur.



Le texte biblique

Chante et réjouis-toi, fille de Sion ; voici que je viens, j'habiterai au milieu de toi, déclare le Seigneur. En ce jour-là, des nations nombreuses s'attacheront au Seigneur, elles seront pour moi un peuple, et j'habiterai au milieu de toi. Tu sauras que le Seigneur de l'univers m'a envoyé vers toi. Le Seigneur prendra possession de Juda, son domaine sur la terre sainte ; il choisira de nouveau Jérusalem.

Que toute créature fasse silence devant le Seigneur, car il se réveille et sort de sa Demeure sainte. »

(Za 2, 14-17)



Commentaires

La tradition a attribué à Zacharie un recueil de 14 chapitres de genres littéraires très divers, essentiellement des récits de vision, entrecoupés de quelques oracles.

Zacharie a participé à la "restauration" du peuple de Dieu et du Temple quand les Juifs sont revenus de Babylone (520 av. J.C.).

A leur retour d'exil, les prodigieuses promesses faites par les prophètes du temps où ils se trouvaient à Babylone ne s'étaient pas accomplies (voir Is 40.55). Ils devaient donc continuer à espérer.

Pour Zacharie la reconstruction du temple est un symbole : des temps nouveaux commencent et le Seigneur prépare le grand jour de son Salut.

Les visions qui occupent les six premiers chapitres enseignent aux Juifs rassemblés autour de leur temple, qu'ils doivent être vigilants et attendre le Jour du Seigneur.

La troisième vision décrite dans les versets précédents, avec sa perspective de ville ouverte, se prolonge par un appel et une promesse : que tous les exilés se hâtent de revenir à Jérusalem et que la ville se réjouisse de l'arrivée de son Seigneur.

Cet appel s'achève par une acclamation d'origine liturgique : le monde entier doit faire silence devant le Seigneur qui va manifester sa gloire.

Zacharie annonce la joie du peuple au moment où Dieu lui-même viendra pour régner sur l'univers: "Pousse des cris de joie et sois dans l'allégresse, fille de Sion". Il révèle ensuite que le Fils de Dieu lui-même descendra du ciel: "Voici que je viens". Et en troisième lieu, il montre le Sauveur apparaissant dans l'humilité de son incarnation humaine: "et j'habiterai au milieu de toi".

Zacharie parle de joie parfaite. Saint Thomas d'Aquin rappelle que « si, dans l'exultation, tu chantes et combles de louanges et d'éloges la gloire de Dieu, alors tu connaîtras la joie parfaite ; si de cette considération naît la joie spirituelle, alors, fille de Sion, tu seras dans l'allégresse, ce dont a prévenu le prophète disant: "Pousse des cris de joie et sois dans l'allégresse, fille de Sion".

Pour le lecteur chrétien, le prophète décrit la proximité de la venue du Christ qu'il présente comme devant se produire à brève échéance ; c'est le Christ qui dit : "Voici que je viens". Ce sont les mêmes mots que ceux de l'Epouse du cantique "Voici que mon bien-aimé vient, bondissant sur les montagnes" (Ct 2,8)

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés