En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Avent, le pardon (1)

Publié le Lundi 29 novembre 2021


Tout au long de l'Avent, le CETAD propose d'attendre le Dieu miséricordieux qui vient à nous, en priant quelques psaumes

********

1 - Se tourner vers le Seigneur et lui demander son pardon

 

Psautier de Saint Alban, psaume 24, vers 1130, Dombibliothek Hildesheim

Le Psautier de saint Alban

Le psautier de saint Alban est un psautier enluminé réalisé vers 1125-1130, à l'abbaye saint Alban au nord de Londres, en Angleterre.

Il s'agit d'un important manuscrit comportant diverses parties, dont un psautier d'à peu près 300 folio.

Le psaume 24

Le psaume 24 est psaume alphabétique, chaque verset commence par une lettre de l'alphabet.
Le premier verset commence donc par un A.

Dès le début du psaume le psalmiste manifeste sa confiance en Dieu, il se tourne vers lui :
« Vers toi, Seigneur, j'élève mon âme, », « Ad te Domine levavi animam meam », qui traduit l'affirmation de la confiance en Dieu, qu'il le désire ardemment.

La lettrine A


A l'intérieur de la lettrine A, le Seigneur est assis sur un siège et se retourne en arrière pour se pencher vers l'homme pécheur. D'une main il le bénit, de l'autre il accueille un petit personnage qui sort de la bouche de l'homme, l'âme qui s'élève vers Dieu

Des animaux fantastiques insérés dans des entrelacs complètent la décoration de la lettre A.



Le texte biblique

Lecture du Psaume 24 (25)

  Vers toi, Seigneur, j'élève mon âme, *

  Vers toi, mon Dieu. Je m'appuie sur toi : épargne-moi la honte ; ne laisse pas triompher mon ennemi.

  Pour qui espère en toi, pas de honte, mais honte et déception pour qui trahit.

 Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route.

  Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. C'est toi que j'espère tout le jour en raison de ta bonté, Seigneur.

  Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours.

  Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse ; dans ton amour, ne m'oublie pas.

 Il est droit, il est bon, le Seigneur, lui qui montre aux pécheurs le chemin.

  Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin.

  Les voies du Seigneur sont amour et vérité pour qui veille à son alliance et à ses lois.

 A cause de ton nom, Seigneur, pardonne ma faute : elle est grande.

  Est-il un homme qui craigne le Seigneur ? Dieu lui montre le chemin qu'il doit prendre.

  Son âme habitera le bonheur, ses descendants posséderont la terre.

  Le secret du Seigneur est pour ceux qui le craignent ; à ceux-là, il fait connaître son alliance.

 J'ai les yeux tournés vers le Seigneur : il tirera mes pieds du filet.

  Regarde, et prends pitié de moi, de moi qui suis seul et misérable.

  L'angoisse grandit dans mon coeur : tire-moi de ma détresse.

  Vois ma misère et ma peine, enlève tous mes péchés.

  Vois mes ennemis si nombreux, la haine violente qu'ils me portent.

  Garde mon âme, délivre-moi ; je m'abrite en toi : épargne-moi la honte.

  Droiture et perfection veillent sur moi, sur moi qui t'espère !

 Libère Israël, ô mon Dieu, de toutes ses angoisses !

 



Commentaires

Commentaire du psaume par saint Augustin :

 


« Sentiments de confiance, d’humilité et de confiance avec lesquels on doit recourir à Dieu dans les adversités de la vie présente.

C’est Jésus-Christ qui parle ici, mais au nom de son Eglise. Car tout ce que renferme le psaume s’applique mieux au peuple chrétien converti à Dieu.

« C’est vers vous, Seigneur, que j’élève mon âme » par de spirituels désirs, elle qui rampait sur la terre par ses charnelles convoitises. 

« Mon Dieu, j’ai mis en vous mon espoir, et je n’en rougirai point ». 

Seigneur, ma confiance en moi m’a réduit à ces infirmités de la chair ; j’abandonnais Dieu pour être moi-même comme un dieu, et voilà que le moindre animal me fait craindre la mort, et que j’ai dû rougir de mon orgueil dérisoire.


Maintenant que j’espère en vous seul, plus de confusion pour moi !

 


Rendons gloire à Dieu :

Mais toi, Seigneur, mon bouclier, ma gloire, tu tiens haute ma tête.

 A pleine voix je crie vers le Seigneur ; il me répond de sa montagne sainte.

 Et moi, je me couche et je dors ; je m'éveille : le Seigneur est mon soutien.

Ps 3, 4-6

 

Posez-nous votre question

Méditations récentes

Sainte Bénédicte de la Croix, Edith Stein
La Transfiguration
La Transfiguration
Publié il y a 8 jours
Le curé d'Ars :  Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! 
Saint Jacques
Saint Jacques
Publié le Lundi 25 juillet 2022
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2022 - Tous droits réservés