En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

LA SYNODALITE : compagnons de route

Publié le Lundi 24 janvier 2022


Pieter Brueghel le Jeune (1564–1638), The Wedding Procession 1623, Worcester Art Museum, Massachusetts USA.

 

Pieter Brueghel


Pieter Brueghel le jeune est un peintre flamand de la Renaissance au 16/17e siècle. Il est le fils de Pieter Brueghel l'Ancien et frère de Jan Breueghel l'Ancien,. Il était surnommé Brueghel d'Enfer à cause d'un de ses thèmes favoris, les incendies ! Il a fait de nombreuses copies des œuvres de son père, dont le tableau que nous regardons aujourd'hui, en conservant toute sa vie le style du réalisme flamand, des scènes de genre décrivant la vie quotidienne d'une classe de paysans aisée.

Le cortège de noce


Nous voyons ici, un long cortège de noce qui avance ensemble, sur la grand-route d'un village.

           L'organisation des personnages est bien réglée, hommes et femmes séparés, les fiancés marchant à la tête de chaque groupe précédé d'un joueur de cornemuse !

            La procession forme une belle ligne sinueuse en accord avec le paysage vallonné de l'arrière plan dominé par un grand moulin à vent.

            Malgré le temps ensoleillé, un orage menace dans le ciel comme cela est courant dans les Flandres.

            Tous ils participent à la noce en marchant ensemble, tout en gardant chacun leur identité.

 

Le baptême du centurion Corneille : le salut pour tous

Dans ce passage des Actes des apôtres, qui suit le récit du baptême du centurion Corneille, Luc insiste sur le fait que les païens ont reçu le même don spirituel que les judéo-chrétiens.

Pierre estime qu'il ne peut barrer la route à Dieu, refuser le baptême aurait été contrarier Dieu, la salut apporté par Jésus-Christ est pour tous.

C'est l’œuvre de Dieu que tous les hommes puissent avancer dans le Royaume de Dieu.



Le texte biblique

Lecture du livre des Actes (11,15-18)

 Au moment où je prenais la parole, l’Esprit Saint descendit sur ceux qui étaient là, comme il était descendu sur nous au commencement.

Alors je me suis rappelé la parole que le Seigneur avait dite : “Jean a baptisé avec l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés.”

 Et si Dieu leur a fait le même don qu’à nous, parce qu’ils ont cru au Seigneur Jésus Christ, qui étais-je, moi, pour empêcher l’action de Dieu ? »

 En entendant ces paroles, ils se calmèrent et ils rendirent gloire à Dieu, en disant : « Ainsi donc, même aux nations, Dieu a donné la conversion qui fait entrer dans la vie ! »

Ac 11,17-18



Commentaires

LA SYNODALITE ET LES COMPAGNONS DE ROUTE

 

Dans l’Église et dans la société, nous sommes côte à côte sur la même route. 

Dans notre Église locale, qui sont ceux qui “marchent ensemble”

Qui sont ceux qui semblent plus éloignés? 

Comment sommes-nous appelés à grandir en tant que compagnons?

Quels groupes ou individus sont laissés en marge ?

 

N'hésitez pas à réagir et à partager vos suggesions ici

Posez-nous votre question

Méditations récentes

Les bonnes nouvelles envoyées à Antioche
Aimez vous les uns les autres
Aimez vous les uns les autres
Publié il y a 7 jours
Cette parole est rude
Cette parole est rude
Publié il y a 14 jours
Jésus marche sur les eaux
Jésus marche sur les eaux
Publié le Samedi 30 avril 2022
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2022 - Tous droits réservés